Monopole du coeur.

Stéphane Bern va nous faire pleurer: «des radis et des cacahuètes» à la fête de Macron

Lundi 24 avril 2017

lolEmmanuel Macron à peine au second tour que c'est déjà l'austérité qui s'abat sur la France. 

Invité de la controversée soirée de Macron à la Rotonde, une brasserie de Montparnasse, Stéphane Bern a dévoilé au Parisien une partie du menu de ce «Fouquet's 2017»:

"Il y avait quelques radis, des cacahuètes et de petits morceaux de croque-monsieur. [...] Ce n’était pas une soirée bling-bling. Ou alors, ça m’a échappé. C’est un mauvais procès. Faut arrêter. Eric Zemmour, pour citer une référence qui plait au Front national, déjeune tous les jours à la Rotonde. Après tout, c’est une brasserie de quartier pas chère du tout (NDRL : le plat est à 28 euros environ)."
2





Une ancienne ministre UMP appelle à «battre Macron», coupable d'avoir parlé de la Guyane comme d'une île

Lundi 24 avril 2017

1080422672_B9710302750Z.1_20161123153930_000_GRP81QFQ9.1-0

Il y a des combats qu'il faut avoir le courage de mener contre vents et marées. Les profs d'histoire-géo ne peuvent que saluer Françoise Hostalier, coordinatrice de la campagne Fillon dans le Nord et ancienne ministre de Chirac, pour son combat résolu pour la défense de la géographie:

"Je veux faire battre Macron. De mon point de vue, il n’est pas digne de pouvoir exercer la fonction suprême. Il a déshonoré la République tout au long de la campagne avec ses propos sur la Guyane dont il a dit que c’était une île, ou sur la colonisation qu’il a qualifiée de crime contre l’humanité."

Françoise Hostelier est le premier membre de la campagne Fillon à franchir le Rubicon, selon Le Figaro.

(source: La Voix du Nord)

0