Top 4 de la filmographie de Dalida

Mercredi 11 janvier 2017

La documentariste française Lisa Azuelos, connue pour ses peintures réalistes du monde moderne telles que LOL ou Comme t’y es belle !, s’attaque aujourd’hui, dans un documentaire, à la vie et à l’œuvre d’un monument de la chanson française : Iolanda Cristina Gigliotti, dite Dalida. On le sait peu cependant, mais avant d’être la chanteuse aux 120 millions de disques, Iolanda commença sa carrière par des films de série B qui lui ouvrirent les portes du cinéma (égyptien, notamment). À l’occasion de la sortie du film ce jour, voici un classement purement subjectif de la filmographie, maigre mais digne, de la diva.

0

Playlist Tom Misch

Lundi 09 janvier 2017

On évitera la banalité de parler du Londonien Tom Misch comme d’un jeune prodige. Citons juste sa première compilation de beats créée sur les bancs du lycée et samplés à tout-va, le label Beyond The Groove qu’il a monté comme un grand, ou ses multiples apparitions dans les feeds YouTube de Majestic Casual ou The Sound You Need. Ce qui captive chez lui, c’est sa force douce, autant dans ses compositions que dans sa manière de s’imposer pas à pas dans l’industrie-musicale-game. Pour un lundi post-gueule de bois, Tom Misch nous a envoyé ses dix titres tranquilles du moment. Une crème, ce petit jeune.

0


Mix exclu par Tristesse Contemporaine

Vendredi 06 janvier 2017

Pour se faire une idée sur Tristesse Contemporaine, il faut voir le tableau dans son ensemble. Grand écart des origines (Japon, Suède et Angleterre), grand écart des projets parallèles (Jeanne Added ou Marietta pour l'une, Camp Claude pour les autres), ce sont leurs influences communes qui les décrivent le mieux : The Cure, Young Marble Giants ou Talking Heads. Ça vous parle toujours pas ? Mettez-y du vôtre, bon sang. Avant la sortie de leur troisième album Stop and Start, le trio nous livre un mix à leur image, entre Japon des années 70 à 90, musique de films et reggae punk fusion. Bienvenue en 2017.

0

Netflix invente un nouveau mythe urbain avec The OA

Jeudi 05 janvier 2017

La focalisation de Netflix sur la vie des banlieues américaines a le don de me faire penser au classique des Pet Shop Boys, Suburbia. Pousse-toi Stranger Things, voici le nouveau thriller urbain de l'hiver : un descriptif de la vie banale du Midwest, même si elle est shootée aux phénomènes paranormaux. Stranger Things était une ode à l'année 1983, à mi-chemin entre Spielberg et Daft Punk ; The OA se situe dans ces zones pavillonnaires vidées par la crise des subprimes où les maisons abandonnées servent de refuges ou de paradis pour dealers. On y trouve la même attirance pour les collèges et le même dégoût pour le bullying - ce sont des séries qui s'adressent directement aux post-ados pour décrire leur quotidien.

5

RIP 2016

Mercredi 04 janvier 2017

Il semblerait qu’en 2016, nous ayons découvert que les gens mouraient, et plus particulièrement que les personnalités publiques étaient mortelles. Lors du décès du chanteur Michel Delpech le 2 janvier 2016, un JT de France 2 lui avait été entièrement consacré, et les réseaux sociaux sont devenus des lieux de communion. S’en sont suivis les décès de plusieurs artistes internationaux tout au long de l’année à une fréquence soutenue. Le choc des premiers décès de célébrités s’est alors transformé en habitude, en attente («qui sera le prochain ?»), si bien que le 27 décembre 2016, Carrie Fisher n’eut droit qu’à un entrefilet à la fin du même JT de France 2 avec une photo de la princesse Leïa en illustration, juste avant l’annonce des programmes du soir. 

1