Mix exclu par Kiddy Smile

Vendredi 17 mars 2017

À lire son parcours, soit Kiddy Smile a 50 ans, soit il ne dort jamais. On vous évitera un name dropping interminable, mais il faut bien citer quelques-unes de ses actitivités : Pierre Hache, de son vrai nom, a tourné dans un clip de George Michael, est devenu pote avec Beth Ditto qui l’a ensuite fait jouer à Coachella, a façonné l’identité sonore de Balmain, a chanté devant Grace Jones et Sharon Stone, a été videur au Wanderlust (personne n'est parfait) et a réalisé tout un tas d’autres banalités du quotidien qu’on vous invite à consulter ici. En parallèle, il est devenu membre hyperactif de la scène voguing de Paris et a quand même trouvé le temps de produire quatre EP sur le fil entre house et techno, sans jamais rien bâcler. Alors parce qu'il n'avait que ça à foutre, on lui a demandé un mix. 

0

Livre en papier d'arbre - Dans l'enfer de Montretout

Mercredi 15 mars 2017

Abandonnée, seule, délabrée, vestige du passé. Non, on ne parle pas de Jean-Marie Le Pen. Mais de sa maison. Le n°8 du parc de Montretout, à Saint-Cloud. La plus grande demeure de la ville. 5000 m² près de la maison récemment achetée par Jean Dujardin. Si on devait être clair, c'est le manoir de la Famille Addams. Autant pour son état que pour ses résidents. La famille Le Pen. Qui a colonisé les lieux habités précédemment par les Lafarge.

0


Playlist Jacques Greene

Lundi 13 mars 2017

Jacques Greene est de cette génération de producteurs prodiges issue de Soundcloud. Celle qui n’a pas eu besoin de passer par la case major pour que sa musique touche le plus grand nombre. Celle qui a pu dire «tu nous entends les conventions ? Si tu nous entends, va te faire enculer» pour passer en radio, après que ses morceaux eurent atteint sans trop de mal les centaines de milliers de clics. Cet état d’esprit, le Montréalais l’entretien depuis 2010, EP après EP. Pour enfin sortir son premier album, Feel Infiniteil y a trois jours sur le label d'Hudson Mohawke LuckyMe, oui monsieur. 

0

Mix exclu par Clara Moto

Vendredi 10 mars 2017

Pour vous parler de l’Autrichienne Clara Moto, il serait convenu de débiter tout le champ lexical de la finesse, évoquer ses mélodies house minimalistes au cœur tendre, ses deux albums et son tout dernier EP, ou encore sa décennie passée chez InFiné, après qu’Agoria, papa du label et l’un des patrons de la musique électronique française, eut un coup de cœur pour elle au Festival de Montreux. Mais comme le dit le proverbe, un mix vaut mieux que mille mots, qui tombe d’ailleurs à pic pour votre apéro gin-to de ce soir. C’est cadeau.

0