Big John - La nuit lui appartient

Mardi 14 février 2017

Que ce soit au Baron, dans les boîtes les plus branchées de Cannes ou de Paris, sa silhouette massive a longtemps été associée au monde de la nuit. D’ailleurs, même lorsque celui que l’on surnomme Big John se fait écrivain (Big John de Paname), c’est pour mieux revenir sur les histoires cocasses, hilarantes ou absurdes qu’il a eu à gérer en tant que physio. Il était donc grand temps d’aller papoter avec cet ancien videur qui porte un regard lucide et réfléchi sur le monde de la nuit. Ses mots-clés à lui : respect, patience, embarras face aux bisbilles de couple et, forcément, le fameux «ça va pas être possible».

2

Cheveu et Group Doueh - Burger du Sahara

Samedi 11 février 2017

D’un côté, on tient Cheveu, trio français punk garage rigolard et adepte des pas de côté musicaux. De l’autre, Group Doueh, formation familiale marocaine qui électrise la tradition musicale sahraouie avec une Fender, des pédales wah-wah et des vieux clavier Yamaha. Il y a un an, ils se sont réunis au milieu du désert pour accoucher en dix jours chrono d’un album réjouissant, fait d’un empilement de couches sonores. Alors que Dakhla-Sahara Session vient de paraître chez Born Bad Records, on a pris rendez-vous avec deux membres de Cheveu sur trois autour d’une bière pression pour parler de problèmes de communication musicale, des vertus énergisantes du thé noir et de la nécessité qu’il y a parfois à baisser sa culotte de rockeur.

0



Foxygen - Ex-fan des 60's

Mardi 07 février 2017

Foxygen fait partie de ces groupes que l'on aime sans vraiment le vouloir. On a parfois l'impression qu'il donne dans la reconstitution historique, on se dit qu'on en a fait le tour et que leur démarche un brin rétrograde commence à bien faire. Mais à chaque nouveau disque, chaque nouveau single, on se reprend une claque. Parce que Jonathan Rado et Sam France changent de braquet à chaque album, parce qu'ils méprisent les convenances, parce qu'il n'y a aucune chance pour qu'on les confonde un jour avec un quelconque groupe revival. Parce que quelque part, notre quotidien est un peu plus beau grâce à eux, on est allé leur demander de nous parler de leur dernier album (Hang), de leur mépris de la modernité et de nous expliquer pourquoi ils pensent être «extrêmement talentueux».

0

Vitalic - Captain Planet

Samedi 04 février 2017

Après l’exploration très personnelle et très variante de la disco (OK Cowboy), de la techno (Flashmob) et de la rave (Rave Age), Vitalic se remémore cette époque où les gens n’avaient vraiment peur de rien (les années 80) et où l’idée de pop «cosmique» commençait tranquillement à émerger. Alors, Voyager, son quatrième album qui vient de sortir, regarde le futur et l’espace comme on le voyait hier (c’est-à-dire : d’une manière plutôt optimiste), se souvient d’E.T. l’Extraterrestre plutôt que de Black Mirror, et offre un voyage en première classe, direction les étoiles, les stations lunaires et les objets pas tout à fait identifiés.

1