Lire des trucs un peu culture, ça vous fera pas de mal, ordures.

Livre en Papier d'Arbre - L'Art de la Guerre 2

Mardi 21 novembre 2017

LARROUY_SophieMarie_3_3_1Je commencerais bien par te dire que L'Art de la Guerre 2 se lit comme un journal intime de femme. Mais là, tu vas me répondre : «Oh, ça va, j'ai déjà lu Les malheurs de Sophie, je me casse.» Alors, tu t'arrêtes, tu reviens, tu m'écoutes et tu vas acheter L'Art de la Guerre 2.

Lire la suite >
0
Par Simon

Joachim Trier : «Notre responsabilité d’artiste, c’est d’encourager les spectateurs à se surpasser et à avancer.»

Mardi 21 novembre 2017

Joachim-Trier-1-620x414Une fille qui fait disparaître les gens de son environnement par la pensée ? Non, vous n’êtes pas dans l’énième burger sous stéroïdes des majors hollywoodiennes mais dans un film quasi-indé, tourné avec l’équivalent de moins de 10 millions de dollars. Thelma raconte l'histoire une jeune étudiante qui découvre l’étendue de ses capacités sensorielles, émotionnelles et physiques d’une manière pour le moins surnaturelle. Interview de son tuteur, Joachim Trier, cinéaste norvégien à qui l'on doit le génial Oslo 31 août -  qui nous parle d’elle, ses thématiques, ses influences et son avenir improbable dans l’univers des superhéros et leurs marveleries.

Lire la suite >
1
Par Julien Homère


Charles Manson Superstar, un documentaire perturbant sur le hippie psychotique

Lundi 20 novembre 2017

Musicien expérimental proche de la scène industrielle, figure controversée de l'occultisme américain et prof de tantrisme, Nikolas Schreck a passé toute sa vie à étudier le cas Manson sous toutes les coutures, lui consacrant un livre (The Manson File) et un film (Charles Manson Superstar). Très loin d’un biopic en bonne et due forme, cet étrange essai documentaire (ci-dessus) présente la pensée et la philosophie tordue du hippie psychotique à travers un long entretien-fleuve non censuré, enregistré entre les murs de la prison de San Quentin. La vidéo commence avec une observation de Schreck sur les dates des meurtres de Tate/Labianca, le 8 et le 9 août, qui correspondent ironiquement à d’autres événements lugubres : le bombardement atomique de Nagasaki, le premier congrès national du Klu Klux Klan, la naissance du tueur qui a inspiré Psycho, la démission de Nixon et même l’ouverture de la maison hantée de Disneyland. Coïncidence ? Je ne pense pas.

Assorti d'une bande-originale pénétrante, d’images d’archive et de commentaires sibyllins du réalisateur présentant le tueur comme "l'incarnation du Malin sur la Terre", le documentaire produit un malaise certain. Sorti en DVD en 2012, il n’a guère dépassé sa sphère underground en raison de sa position “pro-Manson”.

(Source)

2


Camélia Jordana : «Tant que les gens me proposent des bons projets, c’est pas à 25 ans que je vais dire c’est l’heure de me reposer»

Lundi 20 novembre 2017

3C8A0329On ne la fait pas à Camélia Jordana. Dans le business depuis bientôt dix ans, elle n’a pas le temps. Comme ses interviews, elle enchaîne les projets, au cinéma comme en musique, sur scène comme à l’écran. Avec ce rythme de production stakhanoviste, pas étonnant de se retrouver en face d’une machine de guerre ultra bien rodée à vos questions de journaleux. À l’occasion de son deuxième premier rôle au cinéma dans le film d’Yvan Attal Le Brio, rencontre avec la chanteuse/couteau suisse humain qui peut déjà tout faire, même ce qu’elle ne sait pas encore. N’importe qui ne donne pas la réplique à ce bon vieux Daniel Auteuil.

Lire la suite >
1
Par Julien Homère