Not sure if.

Sous vos yeux émerveillés : le pubis de Marilyn Monroe

Vendredi 21 avril 2017

mari1

Une radio réalisée le 9 novembre 1954 et prescrite par le Dr. Krohn, le gynécologue de Marilyn Monroe. Cette dernière semble visiblement être en train de se faire poser un stérilet au moment du cliché (que les étudiants en médecine parmi vous n'hésitent pas à nous corriger si cette spéculation est erronée). La bonne nouvelle : vous pouvez faire l'acquisition de cette radio, ainsi que de la radio de sa cage thoracique ci-dessous, lors d'une vente aux enchères le 28 avril prochain. Parmi les autres lots mis en vente, quantité d'artéfacts passionnants tels que des soutifs de l'actrice ou encore une prescription de pastilles pour la gorge.

mari2

mari3

mari5

mari6

(Source)

5



La plus grande archive sur le hip-hop disponible en ligne

Jeudi 20 avril 2017

adler_slider_images3

Bill Adler, journaliste américain, ancien publiciste de Def Jam Recordings et psychorigide à temps partiel, a conservé à peu près toutes les publications de 1970 à 2013 qui touchaient de près ou de loin à la culture hip-hop. Magazines, articles, correspondances entre artistes et label, biographies, coupures de presse, posters, publicités, photos… Bill Adler est un homme généreux : il a offert tous ces documents à l’Université de Cornell, dans l’état de New York, où elles sont consultables physiquement en libre service, et petit-à-petit numérisé pour les Internets. Une infime partie - 5% - est déjà en ligne juste ici, ce qui représente tout de même quelques 1700 documents. On vous laisse calculer la taille de la collection complète. Exemples de ce que vous pourrez y trouver : 

Grandmaster Flash

Photo de presse de Grandmaster Flash & The Furious Five.

LL Cool J Sécurité

LL Cool J dans une publicité pour le port de la ceinture de sécurité.

Signature Public Enemy Def Jam

Public Enemy signe les contrats d'entrée chez Def Jam avec Rick Rubin (à gauche).

Afrika Bambaataa

James Brown et Afrika Bambaataa main dans la main.

Capture d’écran 2017-04-20 à 18.28.59

Une chronique de The Message de Grand Master Flash parue dans le New York Times en 1982Capture d’écran 2017-04-20 à 18.34.48La liste de tous les morceaux du deuxième album de Public Enemy, écrite à la main par Chuck D et faxée à Bill Adler

0

La bonne nouvelle du jour : Skrillex arrêté par la police pour avoir écouté ses nouvelles démos trop fort dans sa voiture

Jeudi 20 avril 2017

Il suffit parfois d'une toute petite dépêche pour remettre un peu de soleil dans une morne journée : la nuit dernière, alors que Skrillex écoutait tranquillement ses nouvelles démos en poussant à fond le sound system de sa Tesla, un brave agent des forces de l'ordre du Los Angeles Police Department est venu l'interpeller pour tapage nocturne. Les bonnes choses ayant toujours une fin, il a été rapidement relâché et s'en est allé gratifier une fête privée de ses talents musicaux.

(Source)

1

Quand Moebius rencontre Alien

Jeudi 20 avril 2017

alien1

Nous sommes ici entre gens instruits et connaissons tous les créations de HR Giger pour Ridley Scott dans Alien. Mais saviez-vous que le réalisateur avait également fait appel à Moebius pour le design de son film ? Il y a cinq ans, après le décès du génial dessinateur, Ridley Scott évoquait cette collaboration dans Premiere"Pour tous les designers et les fans de science-fiction de ma génération, [Moebius] était le Parrain. J’avais des piles entières de Métal Hurlant chez moi, je passais des heures à décortiquer ses planches, j’étais vraiment sous influence. Quand j’ai commencé à travailler sur Alien, j’ai naturellement fait appel à lui pour qu’il designe le film en collaboration avec HR Giger. Il était très occupé, mais il est quand même venu nous voir à Londres et nous a laissé quelques dessins, dont un très important, décisif : celui des spacesuits des passagers du Nostromo." Ce que le réalisateur ne raconte pas, en revanche, ce sont les raisons pour lesquelles Moebius finit par abandonner le projet ; après deux semaines de travail, il reçoit son premier cachet et s'exclame alors : "Cinq cent dollars la semaine ? Je croyais que j'étais censé gagner cinq mille dollars par semaine !". Il tourne aussitôt les talons et rentre à Paris, laissant tout de même au réalisateur les quelques croquis (décisifs, puisqu'il s'agit des costumes et de plusieurs éléments-clé du décor) faits jusqu'à présent. En voici quelques uns.

alien7

alien5

alien2

alien6

(Source, source)

0