Mets la moi dans le QI.

Une tranche de Francis

Jeudi 19 janvier 2017

Pour faire oublier ce lamentable calembour, on pourrait tenter de noyer le poisson en parlant de 1984, année qui vit mourir Truffaut, Foucault et Michaux et à laquelle fut mené cet entretien avec Francis Bacon, on pourrait parler d'Oedipe et le Sphinx d'après Ingres qu'il vient d'achever quelques mois auparavant, probablement le plus bel usage du rose layette dans la peinture du XXème, on pourrait réfléchir à cette question posée par Van Gogh et soulevée ici par Bacon du mensonge en tant qu'allié indéfectible du réalisme, mais parviendrait-on réellement à se racheter à vos yeux ? C'est fort improbable. Alors mieux vaut s'arrêter là.

bacon

Oedipe et le Sphinx d'après Ingres, Francis Bacon (1983)

0

Alors, Snoop Dogg, Snoop Doggy Dogg, qu'est-ce qu'on attend pour sortir cet album ?

Jeudi 19 janvier 2017

Dans la nouvelle campagne Adidas, qui a pour grande et noble amition de redéfinir le mot «original», on essaye péniblement de faire du neuf avec du vieux : outre l’habituel hymne à la singularité, on reprend My Way de Frank Sinatra dans une version qui n'est pas sans rappeler les heures les plus sombres d'Era, et on recrée la pochette du classique Doggystyle (1993) de Snoop Doggy Dogg. Ok, c'est bien sympa Snoop, mais l'année dernière, tout le monde annonçait une suite à Doggystyle pour le 1er juillet 2016. Alors elle est où, Snoop ? Elle s'est égarée en chemin ? Roulée dans un blunt ? Qu'est-ce qu'on en fait de cette page de réclame, Snoop ? Tu veux nous faire croire qu'on peut encore y croire ? Tu te foutrais pas un peu de notre gueule ?

Pour les fans hardcore de publicités de marques de chaussures de sport type streetwear, la campagne entière est ici.

0


Microsoft, de la jeunesse ingrate à la vieillesse dorée

Jeudi 19 janvier 2017

microsoft-reunion

Trois ans après avoir fondé Microsoft, la jeune équipe faisait en 1978 sa première photo de famille. 30 ans plus tard, aussi bien les bedaines que les fortunes personnelles sont devenues bien rondelettes. De gauche à droite et de haut en bas :

Steve Wood : 15 millions de dollars.
Bob Wallace (mort en 2002 et absent sur la 2ème photo) : 5 millions de dollars. 
Jim Lane : 20 millions de dollars.

Bob O'Rear : 100 millions de dollars.
Bob Greenberg : 20 millions de dollars.
Marc McDonald : 1 million de dollars.
Gordon Letwin : 20 millions de dollars.

Bill Gates : 84 milliards de dollars (plus grande fortune mondiale).
Andrea Lewis : fortune estimée à 2 millions de dollars.
Marla Wood : fortune estimée à 15 millions de dollars.
Paul Allen : 19 milliards de dollars.

(Source)

0


Les dernières nouvelles du futur

Mercredi 18 janvier 2017

futur

Quoi que vous fassiez, quelle que soit votre obstination à cueillir le jour avec vos oeillères YOLO, vous ne pouvez pas le renier : le futur est à votre porte. On l’a ouverte pour vous, et, bravant les odeurs de crotte qui s'en dégageaient, on vous en a ramené les dernières nouvelles.

Dans le futur, quand les livecams d'abattoirs auront définitivement fait passer l'envie à tout le monde de manger de la viande de boeuf, l'industrie agro-alimentaire se tournera vers les larves et les insectes pour compenser nos carences en protéines. Délicatement broyées et transformées à l'abri de nos petits coeur sensibles, les petites bestioles rampantes prendront ni vu ni connu la place de tous ces bovins aux grands yeux tristes dans nos burgers. La chaîne de supermarchés suisse Coop ouvrira déjà la voie cette année avec une offre de boulettes et de steaks aux vers de farine.

meat

Dans le futur, au lieu de s'embarrasser de crèmes hors de prix, d'injections d'acide hyaluronique, de smoothies infects au radis noir et de hâtha yoga, on aura une solution beaucoup plus commode pour garder la forme : la transfusion de sang d'ado. C'est ce qu'expérimente la start-up Ambrosia en proposant à ses clients de se faire transfuser 2L de plasma prélevé sur des gamins entre 16 et 25 ans en échange de 8000$ et de la promesse d'une jeunesse éternelle.

sang

Dans le futur, une fois atteint le paroxysme de la course aux machines musicales électroniques, l'Homme reviendra à la flûte en tibia et la lyre en boyaux de chèvre. Mais en attendant, il y a toujours des gens qui construisent des synthétiseurs modulaires réagissant à la poussière ou à l'uranium. Quel beauté que le progrès.

Dans le futur, la science se désintéressera enfin de ces grands chantiers dont nous n'avons rien à carrer comme la recherche de traces d'eau sur de quelconques astéroïdes, et reviendra aux questions centrales qui nous préoccupent, notamment : est-ce que les moules pètent ? La recherche sur les flatulences animales n'en est encore qu'à ses balbutiements, mais nul doute que ce document participatif qui tente d'établir une classification méthodique des espèces en fonction de leurs prouts deviendra un jour un ouvrage de référence pour la communauté scientifique.

Capture d’écran 2017-01-18 à 18.23.00

Dans le futur, les assistants personnels ne se contenteront plus de vous débiter la météo et vos rendez-vous du jour, non, ils meubleront également votre solitude en incarnant vos fantasmes sexuels, à l'instar de la Gatebox. Cette petite prison cylindrique est habitée par un hologramme d'ado japonaise à peine pubère en minijupe qui organise votre existence, vous obéit au doigt et à l'oeil et s'enquiert de votre journée de travail d'une voix douce en prenant des petites poses mutines qui réveilleront le satyre en vous.

0