La pensée unique ? Le conformisme ? Le politiquement correct ? Nos reporters ont décidé de se moucher avec, tel Jésus dans le Saint Suaire de Turin (qui est authentique). En dépit des menaces, ceux-ci ont investigué sans opinion préconçue et avec le plus grand sérieux. Pour aboutir aux révélations qui vont suivre, les méthodes conformistes des journalistes à la solde du pouvoir n’ont bien sûr pas été suffisantes. Il a fallu consulter de vieux grimoires interdits et interroger des savants injustement ostracisés (cartomanciennes, druides, magnétiseurs). Avec pour unique objectif la vérité.

 

 

VIVE LE QUEBEC LIBRE

L’histoire

Tout heureux d’avoir pu obtenir les faveurs de la jeune Marie-Eve, un ami étudiant envoyé en séjour Erasmus dans la Belle Province s’est retrouvé confronté pendant leurs ébats à ce drôle de dialecte : "Casse moi tout lo-d’dans", “tope dans l’fond j’suis po ta mère” et autre “mets lo moi dans le péteux".

 

Pourquoi c’est vrai

Terre jeune et peuplée d’explorateurs, de trappeurs, de chercheurs d’or, le Québec n’a pas eu le loisir de cultiver la langue raffinée des amours courtoises. On ne s’étonnera donc pas de l’emploi d’un parler à la fois terre-à-terre et fleuri.

 

Notre conseil

Après tout elle n’est pas votre mère.

 

 

 

PIZZA AL SPERMA

L’histoire

« Tiens, ma quatre fromages a un arrière-goût de noisette » se dit un jour l’heureux réceptionnaire d’une pizza livrée à son domicile. Ce que le pauvre hère ignorait, c’est qu’il avait en réalité affaire à une sette formaggi.

 

Pourquoi c’est vrai

Il est de notoriété publique que l’onanisme collectif est monnaie courante dans le milieu de la restauration rapide italienne. Une prise de conscience s’impose pour nos jeunes générations avides de nourriture fast food. Dans un rapport alarmant, les autorités sanitaires ont également noté la présence de pattes de poulets dans les nuggets, de lombrics dans le steak des hamburgers et d’excipients notoires dans les sodas (coca, spermine de taureau).

 

Notre conseil

Se nourrir uniquement de cacahuètes dans les bars.

 

 

HOT DOG

L’histoire

Après avoir shampouiné son caniche, une ménagère américaine a, pour le sécher, enfourné l’animal dans son four à micro-ondes, sur le mode defrost. Mauvaise idée. Traumatisée par la mort de son compagnon, elle décida d’attaquer en justice le fabricant de l’appareil, gagna son procès et obtint en dédommagement une somme conséquente de la part de la firme. En effet : aucune mention dans la notice ne précisait ne pas mettre d’animaux dedans.

 

Pourquoi c’est vrai

Il faut d’abord savoir que les cas de combustion spontanée sont hélas légion chez nos petits compagnons domestiques à poils. Par ailleurs, la science n’a acquis que très récemment des connaissances dignes de ce nom en matière d’ondes électromagnétiques. En témoignent ces intéressants travaux dont le sérieux fait autorité.

 

Notre conseil

Ôter au préalable toute partie métallique (médaille, collier, membres artificiels) de l’animal ; placer celui-ci dans un plat en pyrex.

 

 

ARACHNOPHOBIA

L'histoire

De retour d’un voyage dans les tropiques, une touriste constatait un important œdème à l’intérieur de sa cuisse gauche. Inquiétée par ce phénomène, elle perfora cette protubérance à l’aide d’un coupe-ongle au sortir de sa douche. Une portée de plusieurs centaines de bébés araignées s’en échappa.

 

Pourquoi c’est vrai

Quand bien même les aranéologues n’ont jamais recensé parmi les 46000 espèces connues d’araignées capables de pondre sous la peau humaine, le monde des insectes est encore largement méconnu. De tous temps la croyance populaire a découvert avant la science l’existence de phénomènes inquiétants (créature du Loch Ness, Yéti, Etienne Dahu).

 

Notre conseil

Il n’en existe hélas aucun de fiable. Il a toutefois été constaté que la diffusion de certains chansonniers faisait fuir efficacement tous les êtres vivants alentour.

 

 

A PLUS TARD CROCODILE

L’histoire

Dans la folie des années 70, il était courant dans les milieux excentriques new-yorkais de faire l’acquisition d’animaux exotiques. On vit ainsi apparaître légion de lionceaux, singes capucins, serpents… L’âge adulte atteint, la présence desdits animaux devint problématique. Les éboueurs locaux ont ainsi constaté la prolifération d’alligators, caïmans et crocodiles dans les égouts de la ville. Avant d’atteindre une taille trop dangereuse, les reptiles en question avaient en effet été évacués par la chasse d’eau de leurs irresponsables propriétaires.

 

Pourquoi c’est vrai

Si l’existence de tortues pratiquant les arts martiaux dans les canalisations souterraines n’a jamais été vraiment démontrée, la présence de crocodiliens est parfaitement possible. On sait en effet que leur habitat naturel doit présenter les caractéristiques suivantes : humidité, sol vaseux, présence de rongeurs. Seuls trois écosystèmes dans le monde les réunissent : la mangrove australienne, les marécages d’Afrique équatoriale et les égouts de Big Apple.

 

Notre conseil

Passer outre les consignes moralisatrices des lobbies écolo-fascistes et acheter autant que faire se peut des accessoires fabriqués en peau de reptile.

 

 

SMELLS LIKE TEEN SPIRITISME

L’histoire

C’était un soir du printemps 1995, pour tromper leur ennui trois lycéens décidèrent de se lancer dans une séance de spiritisme. Vingt-six bouts de papiers représentant les lettres de l’alphabet furent disposés en vrac sur une table. Par le biais d’un verre, sur lequel ils avaient chacun posés leur index, un étrange dialogue d’outre-tombe s’ensuivit :

- Esprit es-tu là ?

- O U I

- C’est toi Bob?

- N O N

- Qui êtes-vous?

- K U R T

- Où êtes-vous ?

- J E J A M M E L A- H A U T A V E C J A N I S J I M I E T J O E

- Joe ?
- D A S S I N

 

Pourquoi c’est vrai

Outre le fait qu’on puisse s’étonner que Kurt Cobain parle français, il apparaît comme évident que le chanteur de Nirvana n’a pas eu le temps de délivrer à la jeunesse tous les messages qu’il souhaitait avant son “suicide”. Son appartenance au club des 27 ne fait que confirmer cette thèse.

 

Notre conseil

Pratiquer le spiritisme en ligne, à l’aide de cette planche de ouija 2.0 ou d’homélies sur Facebook (RIP Amy, Partir un jour, hein Filip des 2Be3..., Big up DJ Mezzanine, Pomme Q Steve…)

 

 

L’AFFAIRE DES SERINGUES TUEUSES

L’histoire

On rapporte que dans certaines salles de cinéma des personnes mal intentionnées laisseraient traîner des seringues usagées afin de contaminer délibérément d’innocents citoyens. Par le truchement de l’aiguille infectée, subtilement disposée à l’intérieur du fauteuil, le spectateur en s’asseyant ne ressent qu’une simple piqûre. C’est alors qu’il découvre la note préventive laissée à son attention : « vous venez d’être infecté par le virus du sida ».

 

Pourquoi c’est vrai

C’est bel et bien un fléau, les drogués, tels des zombies, seraient en constante prolifération dans les endroits publics, en recherche permanente de victimes. Ainsi, on rapporte également la présence de seringues souillées dans les bassins à jeux pour enfants d’une chaîne de fast food, mais encore sur les bancs publics ou dans les ruelles plus ou moins sombres des villes de dimension internationale. C’est sans nul doute le signe d’une anomie mondiale à venir, œuvre une fois de plus, nous pouvons l’affirmer, des Illuminati.

 

Notre conseil

Si vous devez néanmoins vous rendre au cinéma, méfiez-vous également des pop-corns offerts par votre probablement fourbe voisin.

 

 

LA "RUMEUR" D'ORLEANS

L’histoire

Dans le chef-lieu du Loiret, la peur règne en 1969. On y raconte que les clientes des magasins de lingerie sont sujettes à de mystérieuses disparitions. Le modus operandi est des plus odieux : les femmes sont d’abord droguées à l’aide de seringues hypodermiques, puis acheminées via d’ingénieuses trappes vers des sous-marins qui remontent ensuite la Loire, alimentant ainsi les réseaux de prostitution internationaux.

 

Pourquoi c’est vrai

Les travaux fantaisistes du sociologue socialo-communiste Edgar Morin ne trompent personne : aucun démenti officiel n’a jamais réussi à apaiser les craintes des honnêtes citoyens. Des cas d’enlèvements similaires ont d’ailleurs été ensuite reportés dans d’autres paisibles bourgades (Limoges, Châtellerault, Quebec, Séoul), sans qu’à aucun moment les forces de l’ordre ne trouvent le moindre coupable. Les ramifications du réseau remonteraient-elles jusqu’aux plus hautes instances du pouvoir ?

 

Notre conseil

Eviter Orléans, conseil valable dans l’absolu.

 

 

Bibliographie :

- Julien (Nadia). Magie des présages. Paris : Ambre, 2001.

- Bellemare (Pierre). La terrible vérité, 26 grandes énigmes de l’Histoire enfin résolues. Paris : Albin Michel, 2008.

- Witchell (Nicholas). Nessie, le monstre du Loch Ness. Paris: Belfond, 1977.

- Crussol (Stéphane). Manuel pratique du spiritisme. Paris : Exclusif, 2004.

- Infos du Monde

 

Pauline Weill & Basile Farkas // Illustration: Charles Levai.