C’est ce que nous enseigne la physiognomonie, science qui éclaire les raisons profondes de cette tragédie en comparant nos ennemis les Bleus et nos amies les bêtes. Elle autorise même Brain à vous dévoiler en exclusivité l’identité de la taupe du groupe.
La physiognomonie est une science ancestrale dont le postulat est simple : il est possible de déduire la psychologie d’une personne de sa physionomie, en la faisant correspondre à l’apparence et au comportement de certains animaux. Voici les résultats qu’elle donne sur certains des acteurs du drame sud-africain, d’Evraton à Ribérhuître.

(Cliquer sur les images pour les voir en plus grand)
 


Les moutons sont fréquemment considérés comme des animaux extrêmement stupides : leur instinct grégaire et la rapidité avec laquelle ils fuient en cas de danger font que leur comportement est souvent mal compris par les non-initiés. La laine de mouton est le poil animal le plus utilisé et est généralement récoltée par une coupe avec des cisailles lors de la tonte. L'espèce des mérinos est championne du monde de la production lainière.


L'une des principales caractéristiques des macaques est qu'ils ont, au cours de l'évolution, acquis la capacité à former des groupes sociaux pouvant compter jusqu'à plusieurs dizaines d'individus. Dans ces groupes, on trouve à la fois des mâles et des femelles adultes, des sub-adultes, des juvéniles et des petits de l'année. Leur vie collective est une réponse adaptative qui leur permet de mieux se protéger des prédateurs ou de s'assurer la mainmise sur des ressources convoitées par d'autres groupes qui entrent en compétition.


Le raton laveur s’adapte à de nombreux milieux naturels. Opportuniste et facile à apprivoiser,  il s’aventure également en milieu urbain, où il fouille parfois dans les poubelles qu’il ouvre aisément avec ses petits doigts agiles. Il lui arrive à l’occasion de manger des charognes. A l’âge adulte, les mâles deviennent agressifs et reviennent facilement à la vie sauvage après un temps de captivité.


Le serpent est un reptile au corps cylindrique, allongé, et dépourvu de membres apparents. Il est de mœurs crépusculaires à nocturnes et peut vivre entre vingt et quarante ans. Il a la particularité d’être sourd et de se déplacer en se traînant sur le sol. Après avoir ingéré sa proie, le serpent la digère durant une période qui peut durer, selon la taille de la proie en question, jusqu’à plusieurs jours.


Les bassets sont des chiens calmes dont l’air mélancolique cache un caractère affectueux, espiègle, placide et doux avec les enfants. Têtus, il nécessitent une éducation ferme. Ils doivent ainsi être tenus en laisse lors des promenades car leur flair leur donne une certaine tendance à errer lorsqu'ils sentent une piste. Ils se lamentent souvent quelque peu quand ils cherchent à attirer l'attention et se font entendre surtout lorsqu'ils mendient de la nourriture ou des caresses.


L’huître est un mollusque marin bivalve ne possèdant pas de tête. Seul un muscle adducteur lui permet de contrôler l'ouverture de sa coquille. C'est ce muscle qui maintient l'huître fermée et que l'on doit couper lors de l'ouverture de l'animal. Très peu d’huîtres produisent naturellement des perles.
 


La taupe est considérée comme un ennemi par les jardiniers et les agriculteurs à cause des monticules de terre qu'elle crée. Une fois que la taupe a fini son réseau de galeries, elle devient très discrète. Elle frappe alors lorsqu'on s'y attend le moins. La taupe n'est pas vraiment un nuisible pour l'homme, elle cherche simplement des vers de terre et des larves là où elle en trouve.
 
 
Texte : Cyril 2Real // Dessins : Laurent Ribet // Sources : Wikipedia et Copain des bois.