DANIEL, 32 ANS, ELECTROMECANICIEN

L'histoire
Je suis le président de l'Association BBTC, Boum Boum Tunning Club. A la base on était surtout dans la sono, on faisait des concours Iasca (concours de Hi Fi de voiture). On passait des morceaux avec des grosses basses lourdes pour faire vibrer la voiture. Mais petit à petit on est passés à l'esthétique.

Le travail
J'ai bossé trois ans sur ma voiture. Il y a eu plusieurs évolutions sur ma voiture. Je ne sais même pas si je suis encore arrivé au stade final. En un sens, on la fait un peu toujours évoluer, sa voiture ; en fonction de soi, de ses humeurs. Quand on change soi-même un peu, on fait évoluer l'esthétique de sa voiture. J'ai des suspensions sur pneumatiques, elle monte, elle descend : haute pour rouler sur la route, pour passer les dos d'âne et basse quand je la mets en exposition. On ne fait pas non plus des bonds avec les voitures comme dans les clips de rap américain, ça nique la voiture. J'ai un compresseur dans le coffre (à côté du kit de sécurité obligatoire, même pour les tuneurs, gilet jaune + triangle rouge). On peut faire ce qu'on veut. On touche vraiment à tout. Jusqu'au lissage des poignées, suppression des baguettes latérales de protection.

L'association
On fait tout nous-mêmes et on s'entraide, c'est d'ailleurs un peu le but de l'association. Et c'est comme ça qu'on arrive à faire baisser les coûts. Moi j'ai investi à peu près 7000 / 8000 € maximum. Les pros, eux peuvent investir 25 000 € sans problème, mais moi j'ai pas les moyens non plus. On fait les intérieurs nous-mêmes et plein d'autres choses. La peinture, on la fait faire. Je suis éléctromécanicien. Je n'ai pas les moyens de dépenser 20 000 € dans ma voiture.
Le public fait un amalgame qui nuit un peu à notre image. Le tuning, ce n'est pas violent, on ne prend pas de risque inconsidéré avec la vitesse et on ne met pas en danger la vie des gens. C'est pour une autre raison que j'ai monté mon association. On veut en finir avec cette mauvaise image qu'il y a du tuning en France. On est pères de familles, on sait ce que c'est d'avoir des enfants et on investit des milliers d'euros en équipements, on ne va pas s'amuser à faire le con sur la route.

La voiture
Ma voiture c'est une Opel Astra. Le but n'est pas de la rendre méconnaissable, mais c'est de la faire sortir du lot. On s'inspire beaucoup des tendances japonaises et américaines.

Les rivalités
Il y a 7 ans, il y avait des rivalités entres les différentes associations. Maintenant ça s'est un peu calmé, même s'il y a toujours des jaloux. Avant, il y avait des petites concurrences, mais surtout dans la sono. Mais ça reste quand même bon enfant. Ça se rapproche plus de l'ambiance rugby que de l'ambiance foot. Il y a quand même un respect entre nous.

La thune
Nous on n'est pas du genre à mettre toute notre paye dans notre voiture. Y en a même qui font des crédits pour équiper leur voiture. Nous, c'est pas notre but. Si on n'a même plus assez d'argent pour mettre de l'essence dans la voiture, je ne vois pas l'intérêt.

 

 

RAPHAEL, 26 ANS, NEGOCIATEUR IMMOBILIER

Les raisons
J'ai pas envie d'avoir la même voiture que M. et Mme Toutlemonde. Les voitures grand public, c'est très bien pour aller faire les courses, se déplacer... Ce qui m'intéresse c'est d'avoir une voiture unique. On adapte vraiment sa voiture à sa personnalité. Et bien sûr c'est une passion. On fait évoluer sa voiture en fonction de ses changements d'humeur. On équipe vraiment sa voiture en fonction de sa personnalité qui change d'une année sur l'autre. On s'adapte aussi aux tendances.

Les tendances
On sait qu'en Europe on a beaucoup moins de moyens qu'aux Etats-Unis ou au Japon. Au Japon par exemple, en moyenne, les gens prévoient 25 % du budget d'achat de la voiture pour des équipements. Et on n'a malheureusement pas cette mentalité en France. On n'a pas les professionnels non plus. C'est pour ça que l'identité européenne dans le domaine du tuning est moins marquée que pour le Japon ou les US. Le style européen découle un peu des deux autres.

La voiture
Ma voiture c'est une Volkswagen Corrado. C'est ma troisième voiture. C'est une voiture très rare. Il doit en rester 3000 sur le sol européen. J'ai mis du cuir sur le capot, j'ai changé la calandre, les feux, on a mis des clignotants transparents, des rétros et des jantes Porsche et elle a déjà une bonne gueule. Ma voiture, j'l'ai faite avec mes moyens. C'est du german style. Le look allemand, c'est super bas, en général on met de jantes de marque allemande et on garde la ligne d'origine.

Les concours Iasca
Moi aussi j'ai fait des concours Iasca. J'avais une sono Rockford. On mettait des bouteilles sur le toit de la voiture et on passait un morceau avec une grosse basse. On mettait le son à fond et on faisait sauter les bouteilles sur le toit de la voiture. Une fois on a même cassé le pare brise.
Un jour, en sortant de boîte, sur le parking du MacDo, y avait des mecs qui aimaient bien se montrer, mettre le son à fond, coffre et portières ouverts et avec du son assez fort. Je me suis mis à côté d'eux, toutes portes, vitres et coffre fermés. J'ai juste mis un coup de basse, ils ont fermé leur coffre et ils se sont barrés, dégoûtés.

L'état d'esprit
Les vrais passionnés de tuning n'iront jamais mettre la vie des autres en danger. C'est plutôt les jeunes qui font ça. Moi quand j'étais jeune, c'est vrai que je faisais un peu le con. Je participais à des runs sauvages, des courses sur route ouverte. On essayait de faire ça dans des zones industrielles où il n'y avait pas grand monde, mais bon y a quand même du passage. On faisait ça le vendredi soir surtout, comme ce qu'il se passe à Aulnay. Mais bon, j'ai grandi, je ne fais plus ça, je me suis assagi. Je m'intéresse surtout à l'esthétique de ma voiture maintenant.

 

SANDRA, 34 ANS

L'histoire
Ça fait trois ans que je fais du tuning. J'en fais par passion pour voitures. Et ça me permet de rencontrer des gens, de partager cette passion avec d'autres. Et j'aime bien les belles voitures.

Les projets
Pour l'instant j'ai investi 6000 € dans ma voiture, une Renault 21, mais en octobre, elle repart en projet. On va refaire l'intérieur et l'extérieur, et en mai 2009, elle devrait être terminée. Je vais faire fibrer l'intérieur. Il n'y aura qu'un siège au milieu avec la sono, des nouveaux pare chocs, une calandre d'une autre marque de voiture, une nouvelle peinture : elle sera refaite à neuf. Là, j'ai des pédales en tête de mort. On trouve ça un peu partout maintenant. Et avec Internet, on trouve vraiment de tout, on a plus de choix. Le meilleur site c'est eBay. On trouve même des bouchons de valve avec tes initiales. Sinon dans les meetings, on arrive à trouver chez les exposants. Le plus dur c'est de trouver exactement ce qu'on veut pour ne pas avoir comme les autres. C'est pour ça que l'année prochaine je vais mettre les pédales en plexiglas pour ne pas être comme tout le monde (aujourd'hui, elles sont chromées). Et les anciennes, je vais soit les revendre soit les échanger contre un autre accessoire pour la voiture.

La passion
C'est ma plus grande passion, ça passe avant tout. Ça ne passe pas avant mon fils de 11 ans, bien sûr. En revanche, j'ai quelqu'un dans ma vie et si lui est en désaccord avec ma passion, ce sera ma voiture qui passera avant lui. Mais heureusement, on est tous les deux passionnés par le tuning. C'est comme ça, c'est une passion. J'aime bien bricoler, ce que je peux faire moi-même, je le fais. Et le reste, je le fais faire. Mais en effet, c'est ma voiture avant tout. L'année prochaine, je ne pars pas en vacances parce que j'ai envie de refaire ma voiture. Je sais que beaucoup de gens ne nous comprennent pas, mais c'est comme ça.

 

Lexique du tuneur :

Dub Style : ce style se caractérise par une tendance de personnalisation très haut de gamme, sur des voitures elles-mêmes haut de gamme. (Chrysler, Hummer...). En général, ce style implique la pose de jantes de grande taille. Les équipements intérieurs sont souvent très luxueux (multimédia / vidéo). Le terme "Dub", est en fait une abréviation de "Dubble", et les jantes, qui font partie intégrante de la préparation dans le style Dub, font au moins "dub' ten inch" (2 fois 10" => 20").
Low Rider : ce style inventé par les Latino-Américains de la côte Ouest, disposant notamment d'une suspension hydraulique qui leur permet de se lever et de se baisser, et parfois même de réaliser des sauts, donnant lieu à des concours se disputant avec des voitures modifiées. Ces modifications sont généralement appliquées sur les voitures de milieu de gamme des années 1970 à 1990. Les peintures y sont souvent fantaisistes et assez exubérantes.
Style japonais : il y a diverses variantes du japan style. Mais dans l'ensemble, le style japonais est tourné vers la recherche de la puissance et de la vitesse : les voitures sont très basses et les moteurs énormes. Cf. Fast and Furious.
Concours Iasca ou SPL : concours où le but est d'avoir la sono embarquée la plus puissante. Un arbitre mesure les décibels produites. Cf. Gavras - Mehdi - Bangalter
Look transformiste : style selon lequel on adapte les formes d'un certain modèle sur un modèle d'une autre marque. « eh regarde, ma Xsara on dirait une 406».
Jacky touch : appellation créée par les pasionnés de tuning eux-mêmes pour désigner une voiture tunée qui fait vraiment trop bof.

 

LIRE :

- Paroles de videurs

- Paroles de croupiers

- Paroles de prostituées

- Paroles d'ex-détenus

- Paroles de flics

- Paroles de casseurs

 


Par Gaétan Boussand // Merci à David, Raphaël et Sandra.