Faits d'armes :


 

Point fort : Ahem. Nous parlons là de Beyoncé, faut-il vraiment dresser sa liste de points forts ? La totale. Le pack intégral. Le grand chelem.
Point faible : Pas très axée sur le travail d'équipe. Déjà à l'époque, les morceaux des Destiny's Child étaient divisés ainsi : BEYONCE - Kelly - BEYONCE - une phrase de Michelle - BEYONCE - BEYONCE - BEYONCE. Allez Bee, tu pourrais proposer à ton ex-collègue Michelle Williams de faire les choeurs sur l'un de tes morceaux. On te demande juste de faire preuve d'un peu de charité chrétienne, même pas besoin de la créditer en tant que "featuring". Come on, fais pas ta meuf, là.
Compétences : On apprécie la qualité de son travail, surtout en terme de régularité (1 album tous les 3 ans, parfait pour éviter la surexposition).
Hobbie : Le vin. Les cigares. Les yachts. La vie, la vraie, Auchan.
Ses disponibilités : Tout de suite. Pas de congé maternel prolongé pour Bee.  Et même quand on la croise dans le carré d'or aux concerts de son mari ou aux défilés de la Fashion Week, c'est pour le travail. Être Beyoncé, c'est un métier.
On l'embauche ? AHEM. Au cas où vous n'auriez pas encore compris, Beyoncé est la CEO de cette entreprise. La question ne se pose même pas. Et vous aurez même un blâme pour avoir osé y songer.

 

 

       —————————————————————————————————

Faits d'armes :



Point fort : Après la séparation des Destiny's Child, Kelly Rowland embarque dans une carrière solo et se retrouve en concurrence frontale avec Beyoncé. La mayonnaise n'a peut-être pas pris aux Etats-Unis, mais Kelly aura tout de même conquis le marché britannique avec une petite quantité de tubes à son actif.
Point faible : Malgré quelques succès aux côtés de Nelly ou dans des prods mid-tempos urbaines, c'est sa rencontre avec David Guetta qui a bouleversé sa vie. Et depuis, rien n'est plus pareil. Son dernier album est moitié eurodance, moitié R&B, comme si elle ne savait pas vraiment à qui elle s'adresse. Avant de l'engager, il va falloir la faire repasser par la case "formation".
Compétences : Elle est flexible et accepte un peu tout et n'importe quoi, comme par exemple un duo avec Nâdiya.
Hobbie : La comédie. Dans le nanar horrifique Freddy vs Jason, Kelly joue le rôle de la pote sympa qui fait diversion pour que l'héroïne et son mec s'en sorte. On aurait presque cru tout le long du film qu'elle allait s'en sortir, mais hey, bien sûr que non. Si l'on se fie aux traditions des films d'horreur, il était évident que son personnage n'allait pas s'en sortir, le meilleur ami black étant toujours destiné à une mort atroce.
Ses disponibilités : Elle vient de quitter son rôle de jurée dans X-Factor et de tourner un clip pour la marque de spiritueux Bacardi... on suppose donc qu'elle a beaucoup de temps libre.
On l'embauche ? Oui. A en juger par son nouveau single, elle semble avoir retenu la leçon.

 

 

       —————————————————————————————————

Faits d'armes :

 

 

Point fort : On l'oublie souvent, mais il fût un temps où Ashanti régnait sur les charts américains grâce, entre autres, à ce sample efficace. Elle est même la 38ème plus grosse vendeuse de disques de la dernière décennie aux Etats-Unis.
Point faible : Soyons clairs : aujourd'hui, Ashanti, tout le monde s'en fout.
Compétences : La nonchalance. Malgré des albums toujours moyens et un manque d'intérêt flagrant de la part du public, Ashanti poursuit son petit bonhomme de chemin. Sur ses cinq albums déjà sortis, il y a bien de quoi sortir un best-of qui tient la route.
Hobbie : A son apogée, Ashanti a tout essayé, des compléments alimentaires jusqu'aux cartes de crédit prépayées. Ah oui et sinon, elle meurt déchiquetée par des corbeaux dans Resident Evil Extinction.
Ses disponibilités : C'est vague, on en n'est pas vraiment sûr. Des fois qu'elle choisisse de participer à Danse Avec Les Stars ou un truc du genre.
On l'embauche ? Non. On aurait pas envie d'avoir l'air d'une entreprise restée coincée 10 ans en arrière, avec des faxs à tous les étages et un iguane nommé Bubulle au milieu de l'espace détente.

 

 

       —————————————————————————————————

Faits d'armes :

 

 

Point fort : A première vue, Amerie a toutes les qualités requises pour perdurer : elle chante bien, danse bien et dégage une énergie comparable à celle de Beyoncé sur scène. Et pourtant, tout le monde la sous-estime, comme si quelqu'un avait un jour déclaré "Oh regardez voilà la fille qui chante 1 Thing, faites comme si elle n'était pas là et elle s'en ira peut-être".
Point faible : Lorsqu'on enchaîne les flops, on commence forcément à perdre confiance en soi. C'est pourquoi en 2010, Amerie décide de se réinventer, en commençant par adopter un nouveau nom de scène : Ameriie (si si, lisez bien, il y a deux "i"). Plus radical, tu meurs.
Compétences : La persévérance. Elle pourrait bien sortir un best-of dont la tracklist serait composée de 1 Thing 15 fois que ça ne nous dérangerait pas. Même si on la sait capable de bien mieux.
Hobbie : Les mauvaises fréquentations. Ricky Martin, passe encore. Mais travailler avec Willy Denzey sur Raï'N'B Fever 2 ? Willy - Cassons le mur du son - Denzey ? VRAIMENT ?
On l'embauche ? On hésite, mais ses récentes pochettes de singles finissent d'enfoncer le clou. On dirait le travail d'un des multiples virtuoses de Photoshop déjà acclamé sur la Page Pute. Amerie, l'auto-entreprenariat pourrait se révéler être une bonne alternative pour toi.

 

 

       —————————————————————————————————

Faits d'armes :

 

 

Point fort : Ciara n'est pas qu'une danseuse prodige, elle dispose aussi d'un charisme à toute épreuve. D'ailleurs, si le mot swag devait être utilisé une seule fois, ce serait pour la décrire.
Point faible : Le parcours de Ciara n'est pas sans rappeler celui d'Ashanti dans le sens où tout comme elle, le public américain l'a portée aux nues avant de progressivement s'en détacher. La crise du R&B a frappé Ciara, qui, en ayant fait le choix de rester fidèle à la musique qui lui est chère, peine désormais à écouler ses albums.
Compétences : Ciara est une trend-setteuse. En 2005, c'est grâce à elle (et Lil Jon) que le crunk s'est imposé un peu partout. En 2007, Polow Da Don lui offre le meilleur single R&B de l'année avant de partir travailler avec tout le monde. En 2009, elle sort Missy Elliott de sa paisible retraite anticipée, au nom du groove, du fils et du saint-esprit.
Hobbie : Les premières parties de concert : Gwen Stefani en 2005, Rihanna en 2007, puis Britney Spears en 2009. Enfin, ça c'est uniquement en Angleterre. Nous, on a le droit à Vitaa.
On l'embauche ? Carrément. Au pire elle pratiquera son fameux "Matrix" aux comités d'entreprise. Ca fait toujours son petit effet.

 

 

       —————————————————————————————————

Faits d'armes :


 

Point fort : Lorsque Kelis débarque en 1999, le monde est pris de court  : qui est donc cette fille très énervée avec son afro bigoût qui hurle sur le refrain ? Depuis ce jour Kelis ne nous a plus quitté et chacun de ses albums est un événement.
Point faible : Au contraire de Kelly Rowland, Kelis a réussi sa reconversion en chanteuse dance pur jus. Mais ça n'est pas pour autant qu'on lui pardonne ce coup bas. Délaisser les Neptunes pour Benny Benassi, c'est une trahison en haut lieu.
Compétences : La polyvalence. Ces 10 dernières années, Kelis a collaboré avec à peu près tout le monde : d'Enrique Iglesias à Björk en passant par Calvin Harris et Duran Duran.
Hobbie : Durant son hiatus, Kelis a développé sa deuxième passion : la cuisine. Elle va d'ailleurs bientôt sortir sa propre ligne de sauces. Et ça, on se dit que c'est pas mal pour les sorties pique-nique pendant les séminaires.
Ses disponibilités : Immédiatement.
On l'embauche ? Allez Kelis, lâche cette spatule, fais chauffer cette casserole à feu doux et rejoins nous, on t'accueille à bras ouverts.

 

 

       —————————————————————————————————

Faits d'armes :


 

Points forts : A force de samples old-school et de collaborations avec des rappeurs, la petite Jenny from the Block s'est construit une street cred phénoménale...
Point faible : ...qu'elle a cru bon de bousiller en collaborant à plusieurs reprises avec RedOne, producteur de dance indigeste since 2007, et Pitbull, couronné rappeur officiel de la Foire du Trône.
Compétences : Il y a une tâche où Jennifer excelle : déléguer du travail aux autres. Louboutins, sa chanson en référence au créateur a été en premier lieu offert à Brandy. Idem pour Get Right, qui n'est que la version finale d'une démo d'Usher. Pire : ce n'est pas elle, mais Christina Milian que l'on entend sur le refrain de Play, ainsi qu'Ashanti sur celui de I'm Real.
Hobbies : Depuis le début des années 2000, J-Lo est considérée comme ce qu'on appelle dans le jargon une Triple threat (littéralement, triple menace) : elle chante, danse (elle a fait ses premiers pas dans un clip de Janet Jackson) et joue la comédie. Récemment, Forbes l'a nommé popstar la plus influente au monde, devant Lady Gaga, Justin Bieber et Rihanna. Elle est désormais jurée dans une émission de gens qui chantent mieux qu'elle. Remarquez, ce n'est pas la seule hein.
On l'embauche ? QUOI ???? COMMENT !!!!!??? ON NE S'ENTEND PLUS PARLER, PITBULL S'EST ACCAPARE LE MICRO ET LES BASSES SONT TROP FORTES!!! ! ! !!!!

 

 

       —————————————————————————————————

Faits d'armes :


 

Point fort : Si vous ne savez pas qui est Keri Hilson, son premier grand succès avec Timbaland devrait vous rafraîchir la mémoire. A l'époque, cette chanson était absolument partout. Si bien qu'elle a (hélas) eu le droit à sa version française.
Point faible : Entre son premier et son deuxième album, Keri a opéré un changement drastique et invoqué la libération des moeurs, histoire de pouvoir lécher une porte blindée dans son clip sans aucun remords. Un peu comme Christina Aguilera avec Dirrty, en bien moins naturel. Dans ces conditions, tailler Ke$ha alors qu'on n'est soit même pas au top de l'aboutissement artistique, ça n'est pas très judicieux. Et ça lui vaut un désaveu du public. Celui là même qui à la base n'avait déjà pas acheté ses disques. Pauvre Keri.
Compétences : L'implication. Avant de tenter sa chance dans ce milieu cruel, Keri écrivait des morceaux pour Mary J. Blige, Britney Spears et... Ciara, une de ses actuelles rivales.
Hobbie : Partir en tournée sur les parkings des supermarchés WalMart aux USA. Ce qui est un peu l'équivalent d'une séance de dédicaces au Leclerc d'Hallennes-Lez-Haubourdin.
Ses disponibilités : Tout de suite, elle range son caddie et elle arrive.
On l'embauche ? A mi-temps. Qui sait, elle nous pondra peut-être un autre Gimme More.

 

 

       —————————————————————————————————

Faits d'armes :


 

Point fort : La danse. Il n'y rien d'autre à ajouter. Check it out.
Point faible : Mya s'efface souvent au profit des autres. On l'a aimé sur Ghetto Supastar, mais elle aurait pu être remplacée par n'importe quelle autre chanteuse à la voix fluette sans qu'on remarque la différence. Même Jay-Z, qui n'est censé être là qu'en featuring sur son single Best Of Me finit par lui voler la vedette.
Compétences : Elle s'adapte. Lorsqu'on lui demande de partager l'affiche avec Christina Aguilera, P!nk et Lil Kim pour la BO de Moulin-Rouge, elle accepte, en sachant pertinemment que sa présence sur le morceau sera éclipsée par les autres. Lorsque les producteurs des Razmokets lui demandent d'interpréter un morceau pour leur film (incluant un sample du générique), elle fonce. Bel esprit de dévotion.
Hobbies : Les voyages. Au Japon, surtout. Ca fait 6 ans que Mya ne sort plus ses albums que là-bas, et ça lui réussit plutôt bien. Ses consoeurs Nivea et Christina Milian en ont fait de même et ont ainsi elles aussi engrangé quelques ventes d'albums sur le territoire nippon.
Ses disponibilités : Tout de suite. D'ailleurs, elle a déjà sa place dans le prochain vol en provenance de Tokyo.
On l'embauche ? Oui, allez. On croit en elle, malgré sa récente propension à nous servir du sous-Rihanna.

 

 

Thomas Rietzmann. / Visuel : Jonathan Monot.