Raconte-nous ton parcours artistique. D'où viens-tu ?
Bráulio Amado : Salut ! J'ai grandi à Almada, une ville près de Lisbonne, au Portugal. J'y ai vécu toute ma vie puis j'ai déménagé à New-York il y a sept ans. Tout doucement, je deviens de plus en plus américain.

Tu te souviens de ton premier choc esthétique ?
J'ai toujours aimé les disques et les affiches de concerts. Je crois que la première fois que mon cerveau a été complètement atomisé par un choc, c'est quand j'ai vu la pochette du disque We Are Electrocution, de Le Shok. Encore aujourd'hui, c'est une de mes prochettes préférées.

Qu'est-ce que tu dessinais le plus quand tu étais petit ?
En fait, je ne dessinais pas beaucoup avant d'aller faire mes études. Je gribouillais un peu mais c'était atroce. J'ai essayé un temps de devenir graffeur mais même ça, c'était horriblement moche.

Quelles sont tes principales influences visuelles ?
Il y a plein de choses un peu partout. J'adore M/M Paris et Mirko Borsche, Chris Ware, Manuel Donada, et j'aime aussi tous ces classiques old-school comme Saul Bass, Andy Warhol, etc. etc. etc.
 

Est-ce que tu as des exemples de travaux anciens, du temps où tu n'avais pas encore trouvé ton style actuel ? 
Je pense que si tu scrolles au bout de mon site, tu trouveras des travaux dans lesquels j'essayais encore de trouver un style. J'ai travaillé un certain temps pour des agences de pub quand j'étais au Portugal et c'est impressionant à quel point je n'avais pas de style. Je pense qu'aujourd'hui, même sur un projet ennuyeux pour une marque quelconque, je finis par utiliser l'un de mes "trucs" ou quelque chose que j'estime être "mon style". Mais la plupart du temps, ce que je fais m'ennuie et j'essaye de trouver de nouveaux styles, des nouvelles manières de faire les choses, donc je crois que je n'ai pas vraiment de style, enfin j'espère ?

Tu as conçu beaucoup de posters pour des concerts et des DJ-sets. Est-ce que tu essayes de traduire le langage musical des artistes dans tes affiches, ou l'image est-elle indépendante de la musique ? 
Je dois dire que je n'ai jamais été trop intéressé par la scène électronique/DJ, j'ai grandi avec le punk et c'est ce que j'écoute le plus aujourd'hui. L'une des raisons pour lesquelles je voulais faire des posters pour de la dance music, c'est que c'était une scène très différente de ce à quoi j'étais habitué, et ça a fini par être assez amusant d'écouter tous ces artistes et d'essayer d'y réagir de manière personnelle, d'y mettre du sens à ma façon. Ça m'a conduit à m'intéresser de plus près à cette scène en elle-même ; maintenant j'aime beaucoup aller en club et en soirée, et je pense que c'est visible dans mon travail des dernières années.

Comment as-tu commencé à travailler pour des événements musicaux et qu'est-ce que tu aimes le plus dans ce genre de commandes ?
Pour ce qui est de la dance, une pote à moi travaillait  dans un club et aimait beaucoup mon travail, donc je lui ai donné un coup de main sur quelques posters, puis c'est devenu quelque chose de plus régulier. Et pour les soirées punk/DIY, je fais ça depuis plus de 15 ans. Quand j'étais jeune, j'étais un musicien vraiment exécrable, donc je me suis mis à concevoir des affiches pour m'impliquer dans cette communauté à ma manière, pour lui offrir quelque chose en retour de ce qu'elle m'apportait. Ensuite, j'ai rejoint un groupe, j'ai commencé à booker des concerts, et j'ai continué de concevoir les affiches pour les trucs auxquels je participais.

Si tu faisais une playlist pour accompagner tes oeuvres dans une expo, quelle musique collerait le mieux à ton univers visuel ?
En ce moment, j'ai passé beaucoup de temps à écouter la discographie entière de Oneida. Et à me plonger un peu dans le jazz. Mais mon groupe préféré de tous les temps reste Ex Models

À quoi ressemble ton futur ?
Des jetpacks, des vaisseaux spatiaux, pas de présidence de Trump.

amado1

amado3

amado2

amado4

amado5

amado15

amado6

amado7

amado12

amado14

amado8

amado9

amado10

amado11

amado13

++ Le site de Bráulio.