male-sex-robot-realdoll-1192241Si le marché des robots sexuels est en pleine effervescence, jusqu'ici on ne pouvait trouver que des modèles féminins. La raison ? La difficulté de recréer une érection. La parité est désormais respectée puisque la société Realbotix a réussi une prouesse technique : inventer le pénis bionique. On arrête pas le progrès. Matt Mc Mullen, le PDG, avait fait le buzz l'année dernière en présentant au monde Harmony, la première sex doll au style de cagole, dotée d'une I.A et d'un vagin auto-lubrifiant. 


Ce Dr Frankenstein du cul va donc sortir une gamme de "compagnons" mâles, comme il aime à les appeler, courant 2018. Il a tenu à préciser que toutes sortes de formes et de tailles de chibres seront disponibles. Surtout, le mandrin de l'androïde pourra rester dur aussi longtemps que l'utilisateur le voudra.  L'annonce à peine sortie, Internet se posait déjà la question de l'obsolescence programmée des hommes. "Je suis sûr que les femmes seront autant attirées par ces robots que par les hommes. Si les femmes sont intéressées par des vibros, imaginez ce que ces mêmes femmes ressentiront quand elles auront un robot qu'elles pourront enlacer et qui les serrera en retour." a déclaré le Dr David Levy, l'auteur de Love & Sex with Robots, au Daily Star. Bon, il faut quand même rappeler que David Levy est un chercheur qui envisage de trouver une méthode pour que les robots produisent des ovules ou des spermatozoïdes afin qu'ils puissent se croiser avec l'espèce humaine... Sans aller aussi loin, on peut parier qu'il y aura de la demande pour ce genre de produits. La menace est imminente pour les canards qui vibrent, qui risquent le grand remplacement. Reste le prix prohibitif (Harmony coûte 3440€ par exemple) qui, pour l'instant, a de quoi refroidir les ardeurs. La fin de l'homme n'est pas pour tout de suite, mais la concurrence s'organise.bionic