UNENon, il ne s'agit pas ici du titre d'un film de série Z gore signé Troma puisque selon le Dr Nick Patterson, spécialiste en cybersécurité, des méchants hackers pourraient prendre le contrôle de sex-dolls et les transformer en tueuses. 

2

Pour lui, en effet : "Les hackers peuvent pirater ce style de robot et avoir le plein contrôle de ses bras, de ses jambes (...)   Une fois piratés, ces robots peut être utilisés physiquement pour des actions positives ou pour causer des dommages autour d'eux."3 L'humanité mise en esclavage par les poupées gonflables du futur, ça a plutôt de la gueule. 

(Source)