verrejusapero

Oui, c'est une bien mauvaise nouvelle que nous relayons aujourd'hui. D'après les recherches de la très sérieuse revue Human Reproduction, la concentration en spermatozoïdes aurait baissé chez l'homme occidental de 52,4% entre 1973 et 2011, tandis que  sa quantité totale se serait prise une gifle de 59,3%. 

Une conclusion qui n'est pas en carton puisqu'elle se base sur 7.518 études sur le sujet, dont a été extrait 185 travaux portant sur 42.935 hommes. 

Ainsi, le nombre de spermatozoïde moyen par millilitre est de 81 millions, nombre encore suffisant pour renouveller les générations puisque le seuil de fertilité minimum est de 15 millions par millilitre. 

Derrière ce drame se cachent terrés dans leur base secrète les perturbateurs endocriniens, substances chimiques qui bousillent la bonne production de semence. Les autres ennemis du foutre sont également les produits utilisés dans les plastiques et les cosmétiques, l'obésité, la sédentarité, le stress ou le tabagisme.

À cause de toute cette pollution, on a bel et bien perdu le parfum de la creampie d'antan.  Monde de merde. 

(Source