Capture d’écran 2017-11-13 à 11.36.01Ah les lendemains de cuite. Au mieux, gueule de bois, langue pâteuse et remèdes de grand-mère pour survivre. Au pire, souvenirs flous de comportement vaguement gênant et oublis d’affaires carrément chiants. C’est ce qui est arrivé à William George Armstrong, jeune anglais qui s’est réveillé sans permis de conduire après une soirée bien arrosée. Le 7 novembre, il a reçu une lettre de la compagnie Flight Centre appréciant sa « démarche » et espèrant qu’il soit excité par ses « prochains vols en première classe vers les Maldives ». Accompagnant ce petit mot, le montant exorbitant de la transaction à hauteur de 5,289,87 £ ainsi que la date de prélèvement « le vendredi 10 novembre à 12h05. »

Capture d’écran 2017-11-13 à 11.34.46Capture d’écran 2017-11-13 à 11.34.57Capture d’écran 2017-11-13 à 11.35.07

Le courrier se révélera être une blague très crédible d’un employé de l’agence Flight Centre de Cheltenham, Steve qui ajoute un dernier mot : « George, on rigole. On a trouvé votre permis de conduire à l’extérieur de notre agence et pensé que vous pouviez en avoir besoin. » Beau joueur, George est allé poser avec le coquin farceur après que l’histoire ait fait le tour des internets. Cette blague a été réalisée par un professionnel : ne faites pas ça chez vous.

Capture d’écran 2017-11-13 à 11.35.17Capture d’écran 2017-11-13 à 11.34.34