CnO6Ku-WIAA2UhT
Passion Macron. Macron SVP. Et Macron ? Macron mystère. Ma-ma-Macron. Marque Macron. Selfie Macron. Pitié Macron.

On en bouffait depuis des mois jusqu’au trop-plein, de la mise en scène obscène de l’ascension politique d’Emmanuel Macron, l’ancien banquier d’affaire chez Rothschild passé de l’ombre de conseiller élyséen à Bercy à un destin présidentiel tout tracé parce que les sondages le veulent bien en ce moment et que le vent tourne vite en politique. La fusée Macron, l’homme neuf, pourquoi pas lui, au fond, qui n’en veut, hey regarde ces photos quasi-volées du ministre en polo Vicomte Arthur matant la teub d’un naturiste sur une plage de Biarritz, il a l’air cool et son couple est épanoui, il sourit : «je suis marié à une vieille dame, mais c’est la République». Hier, le storytelling médiatico-politique a connu son climax avec la démission du vraiment trop électron libre Emmanuel Macron, événement de la rentrée puisque la moitié des journalistes parisiens ont eu la primeur de l’annonce exclusive même qu’on a eu droit au push suivi du direct, le jingle flippant sur BFM, les réactions à chaud, à froid, l’analyse, le décryptage*, le micro-trottoir roger-qu’en-pensez-vous-oh-moi-j’aimerais-surtout-qu’on-interdise-aux-bougnoules-d’aller-à-la-plage. Hier, donc, les Français voulaient savoir si Emmanuel Macron allait ou non annoncer qu’il est candidat à l’élection présidentielle. Spoiler : oui, mais il ne l’a pas dit exactement comme ça. Il l’a d’abord montré, en arrivant à son rendez-vous avec François Hollande en bateau (bonjour, je cultive la différence) pour que les observateurs saisissent bien la métaphore. Au cas où cela vous aurait échappé :  la VEDETTE Macron a quitté le NAVIRE, en empruntant la PASSERELLE qui doit le mener à l’Elysée. Et si ça ne suffisait pas, il en a rajouté une couche en déclarant ceci : «si vous voulez aller en mer sans aucun risque de chavirer, alors n'achetez pas un bateau, achetez une île» (Fanny, Marcel Pagnol, 1931), «je me devais de prendre la mer, avec une embarcation plus frêle, mais avec un cap», comprendre j’ai levé l’ancre mais je navigue à vue, j’évite les vagues droit vers l’horizon, 2017 dans le viseur, hissez la grand-voile, hissez haut, mon mouvement n’est pas «En Marche» mais «À l’Eau» (allo ?). On vous prévient, ça va durer pendant des semaines, en mode «passion Macron», Macron mystère, Ma-ma-Macron**. Mais revenons à nos moutons (vous l’avez ?). L’autre moment-phare (vous l’avez ?) de la journée a été le discours d’Emmanuel Macron, que tout le monde attendait puisqu’il est arrivé en retard. En voici un résumé qui suffira à conclure cet article un peu trop éditorialisé :

Capture
Oui, cette vanne tombe à l’eau (vous l’avez ?).

*(merci @VictorineD)
**(merci @alphoenix)