Chère Stéphanie, 
Ma réponse va être moins simple : oui, mais sous conditions. 
 
En effet, le pantalon blanc (qui peut se matérialiser sous différentes formes, coupe droite, slim ou même chino) a une assez mauvaise réputation, et si vous réalisez un rapide sondage dans votre entourage, vous vous rendrez compte que le pantalon blanc est associé à des événements ou des personnalités qui ne correspondent pas nécessairement à votre approche de la mode : Jennifer Lopez période Waiting for Tonight, Eddy Barclay et ses soirées blanches tropéziennes ou encore dans un genre différent, Roselyne Bachelot en costume d'été de lin blanc pour la dernière session de l'Assemblée avant les vacances parlementaires. 
 
Bref, rien de tout cela n'est franchement à porter au crédit du pantalon blanc. Cependant, vous admettrez avec moi que vous ne pouvez pas vous laisser imposer le diktat du mauvais goût par des gens qui se font appeler Jennifer, Eddy (RIP) ou Roselyne. Si donc vous souhaitez prouver au monde que vous pouvez porter le pantalon blanc avec goût, voici quelques conseils : 
 
Choisir le bon moment
Le principal problème du pantalon blanc : c'est salissant, pardi. Si vous faites donc partie de ces gens incapables de passer l'épreuve du déjeuner sans faire une tâche de vinaigrette ou de sauce bolognaise sur votre chemise ou votre jean, passez votre chemin. De même, si vous faites partie de ces filles qui ont constamment des problèmes de traces lors de vos menstruations, et que de surcroît vos cycles sont irréguliers, optez pour une autre couleur (ouais, ça va, je sais, c'est sale, mais ne faites pas comme si ce n'était pas le PREMIER truc auquel vous avez pensé, je commence à vous connaître, espèces de crados). 
 
Choisir la bonne coupe
La coupe large, de préférence en lin comme Roselyne, est confortable et pratique : elle est pourtant à bannir ad vitam aeternam de votre garde-robe, à moins que vous ne fassiez partie des 3% de femmes de plus de 50 ans à lire ce courrier (et je sais qu'il y en a, d'ailleurs j'en profite pour lancer un big up -salutations distinguées- à Maman L…R et Maman B..T. qui se reconnaîtront, ou pas : merci pour votre fidélité Mesdames, et sachez que dans la vraie vie, je suis une jeune femme tout à fait respectable et bien élevée, bisous). De même, si vous préférez le slim, choisissez bien votre taille (c'est-à-dire la vôtre de maintenant, pas la vôtre d'avant la bière et les cacahuètes) et une coupe qui couvre intégralement vos fesses, ficelle du string comprise. Enfin, si vous préférez le boot cut, allez mourir. 
 
Choisir le bon style
Car cette dernière remarque nous amène au point final, le plus crucial : je sais bien que sommeille en chacune de vous une Jennifer Lopez qui a envie de montrer son nombril et ses fesses rebondies dès qu'elle a 5 minutes (ou une Laurie, pour nos pas chères lectrices qui auraient plébiscité Marine au premier tour) (vous n'avez décidément aucune classe), pourtant, c'est sans ménagement que je dois vous communiquer la liste des vêtements et accessoires interdits dans un look à base de pantalon blanc : gilet en crochet, cropped top, tongs à talons, marcel blanc taille 12 avec soutien-gorge rose apparent, brassière en dentelle blanche avec chemise transparente nouée entre les seins et autres accessoires en faux python, en faux croco ou en fausse fourrure (oui, des fois, il fait frais le soir au café du port). 
 
Sur ce, bon shopping les copines !
 
SR***
 
Posez votre question look à la Peltag, la Police européenne du look, de la tendance et de l'avant-garde, en envoyant un à email à : [email protected] . Merci de ne pas nous faire part de vos problèmes existentiels ni de vos ennuis amoureux dont nous n'avons que faire, mais d'envoyer uniquement  vos questions concernant le look, la mode, la fashion, le style, en moins de 300 caractères, en français, et sans abréviation type texto ou autre style de jeune.