Etant moi même d'origine maghrébine, même si j'y suis jamais allé car j'ai été abandonné, est-ce que tu crois que je peux afficher par mes vêtements une forme de solidarité tout en restant classe avec mes cousins du bled ? Tu crois que je peux ressortir mon keffieh ?
Merci,
Franky Gnoule.

 


Cher Franky,
Regarder les infos ? Mais de quoi me parlez-vous ? Pensez-vous vraiment que j'ai le temps de m'intéresser à l'actualité avec tout le pain que j'ai sur la planche ? C'est fashion week en ce moment, l'actualité de la mode est bien trop dense pour que je me préoccupe de ce qui se passe dans les autres domaines de la vie, comme le sport ou la gastronomie. En plus, John Galliano est en train de tout foutre en l'air avec son altercation antisémite, et même Fashion Daily News ne parle plus que de ça. Merci John, c'était vraiment malin, à une semaine du défilé.
Bref, malgré tout, je vois de quoi vous voulez parler, car au bureau une collègue a fait une flash dépression il y a un mois quand elle a du renoncer à ses vacances en Tunisie.

Je me suis donc un peu renseignée, et il est vrai que votre constat est juste : globalement, les manifestants sont mal habillés.

Mais à leur décharge :
- seul l'Egypte a la chance de connaître H&M (je ne parle pas des usines qui fournissent l'enseigne, évidemment, et dont les manifestants ont brûlé des tas de stocks de sweat fluos et de jeans slim en signe de protestation)

- le vêtement de révolution/manifestation a aussi une fonction protectrice (des vêtements rembourrés atténuent un peu les coups de matraque, par exemple, mais les doudounes Montcler sont un tantinet trop chères pour le niveau de vie local, d'autant que les températures sont rarement aussi frigorifiques que chez nous)
- ils ont tiré la leçon du jeu dangereux entre look et politique (dont les premières dames américaine ou française font les frais et sont l'exemple le plus parlant : crédibilité politique et tenue lookée ne font pas bon ménage)

Bref, des circonstances atténuantes de look à la pelle qui justifient que les agents de la Peltag ne se déplacent pas encore là-bas pour procéder à des verbalisations en masse (d'autant que nous sommes une administration européenne, et qu'à ce titre nous devons respecter la ligne directrice de la commission qui n'est pas franchement portée vers l'ingérence à l'heure actuelle).

En attendant que la situation se stabilise donc chez vos cousins, que la démocratie s'installe durablement, suivie d'une croissance exponentielle de la consommation intérieure de textiles fabriqués en Chine pour des grandes enseignes qui ouvriront 5 boutiques par mois jusqu'à saturation du marché, je crains que votre solidarité ne puisse s'exprimer vestimentairement. Quant au keffieh, qui avait déjà opéré un retour modeux il y a quelques années, je m'étais alors prononcée mollement favorable à certaines interprétations ou personnalisations de ce foulard. Aujourd'hui, je serai plus radicale : c'est non.

En tout cas, force est de constater qu'aujourd'hui le look n'est pas encore du côté des révolutionnaires mais plutôt des anciens dictateurs : parce que franchement, Kadhafi, il a trop un pur look.

bisous bisous.

 

shiningrubis*** 

 
La Peltag, police européenne du look, de la tendance et de l'avant-garde, répond à vos questions look tous les lundis dans Brain Magazine. Écrivez à votre agent de liaison à [email protected]Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. : vous aurez peut-être la chance de voir votre courrier publié dans ces pages web ! Et prenez connaissance des avis et directives de la Peltag sur peltag.blogspot.com.