A l'aube du deuxième millénaire (et même une petite décennie plus tard), le sexe change et si on sait à peu près ce qu'on fait de notre slip, on se demande un peu comment ça se passe ailleurs. Les réponses se trouvent sans doute quelque part dans ces douze histoires explicites où l'on croise pédophiles incestueuses, serial-killers, stars du porno, culturistes, fétichistes, sex-addicts, gays et hétéros, jeunes ou moins jeunes, dans toutes les positions possibles. Ça baise de partout, oui, mais Sex for the Millenium n'est pas un livre de cul. On ne tient pas un manuel coquin entre les mains, ni l'équivalent écrit d'une des oeuvres du septième art selon Rocco S. Ça baise et on reste spectateur, souvent perplexe, jamais vraiment voyeur. Le cynisme glacial, le sens du surréalisme et de la satire ramènent discrètement à la réalité : on n'est pas là pour fantasmer, mais pour manger, de plein fouet, le spectacle assez crado de l'intimité et des fantasmes des gens, cette masse anonyme qu'on côtoie tous les jours.

Pause culturelle et tendance intellectuelle oblige, il faut bien souligner au double stabilo la critique de la société de consommation. Oui, ici aussi. L'exclusivité n'est pas réservée au dernier Pixar-Disney. Stéréotype mis à part, Harold Jaffe pointe, avec ironie et provocation, l'omniprésence du sexe dans notre quotidien, l'attirance et l'excitation malsaines que peuvent susciter des serial-killers ou des affaires sordides et interroge, toujours avec les mêmes procédés stylistiques, le rapport aux pulsions de tout un chacun. Pour la morale, on repassera. Ce genre de littérature sans concession ne nous sert pas à gagner des bons points ou à nous dire " oh c'est mal ". On lit ça pour mieux se regarder dans un miroir déformant, pour mieux se demander à quoi fantasme notre tante bronzée aux UV. Dommage, manque juste le volet zoophilie...

Syd T.Gray.