Cher Baptiste,
je suis heureuse que vous me donniez l'occasion de m'exprimer dans un élan de bonheur sur un accessoire qui est, depuis toujours, recommandé par la Peltag : l'espadrille. Je parle de bonheur parce que j'ai en effet décidé que j'allais essayer de me montrer plus bienveillante et plus positive, car même si le karma, c'est bullshit, le mien m'envoie des signaux violents que je vais le payer cher si je continue à traiter les usagers de la mode avec tant de véhémence, pour ne pas dire de méchanceté.

L'espadrille, donc, est une valeur sûre de la chaussure d'été : et croyez bien que je ne dis pas cela parce que je cède à la tendance magazine de l'été dernier, relayée aujourd'hui par les magasins envahis d'espadrilles, de la Halle aux Chaussures à Hermès. Non, je le disais déjà en mars 2008, na.

Et on peut aisément comprendre pourquoi : l'espadrille, c'est l'alliance parfaite du confort d'une chaussure plate, mais avec une semelle assez épaisse, respirante et légère, avec la joliesse d'une chaussure qui permet mille fantaisies de look, en jouant sur les imprimés ou le laçage, la matériau ou la coupe. Que demande le peuple ? L'espadrille est à la tong en plastoc ce que la brioche est au pain azyme, qu'on leur donne donc de la brioche (même si, rétablissons la vérité, Marie-Antoinette n'a jamais dit une telle absurdité).

Cependant attention, précisons qu'il ne suffit pas d'avoir une semelle en corde pour être une espadrille, et que la nature de cette chaussure n'est pas compatible avec un bout ouvert ; d'autre part, même si on peut s'amuser à acheter des espadrilles dans toutes les couleurs du Rainbow Flag (indépendamment, j'entends, pas toutes sur la même espadrille, hein), les recommandations officielles de la Peltag s'appliquent quant au motif imprimé de la toile de l'espadrille. Par exemple, une espadrille à motif tête de mort sera prohibée,  alors qu'une espadrille à motif péruvien incroyable sera récompensée (oui, ça aussi, c'était une de mes grandes prévisions, avérée encore une fois).

Voili voilou petit chou ce qu'on peut dire sur l'espadrille. Quant à votre question précise, me faites pas chier, les espadrilles noires, ça va avec tout.
Et merci pour votre post scriptrum qui me va droit au cœur, vraiment.

PS : "Me faites pas chier",  c'est pas vraiment méchant, si ?


Par shiningrubis***
 
La Peltag, police européenne du look, de la tendance et de l'avant-garde, répond à vos questions look tous les lundis dans Brain Magazine. Ecrivez à votre agent de liaison à [email protected] : vous aurez peut-être la chance de voir votre courrier publié dans ces pages web ! Et prenez connaissance des avis et directives de la Peltag sur peltag.blogspot.com.