Marie-Caroline,
You slutty slut. Votre prénom en dit long sur vous (oui, l'interprétation des prénoms, c'est ma nouvelle passion, car c'est une science à peu près aussi exacte que la détermination de la compatibilité amoureuse par le calcul de l'occurrence des lettres du mot AMOUR dans les dits prénoms d'un couple, exprimée en pourcentage) : sous des dehors sages, voire chiants (vous travaillez probablement comme secrétaire ou fonctionnaire dans une administration) vous avez une libido de malade (au sens figuré) qu'il vous est parfois difficile d'assouvir, tant vous êtes exigeante sur la qualité de vos proies sexuelles (il faut du médecin ou du royaliste, l'un ou l'autre peu enclin à vous filer une IST, mais quand même un peu funky, voir le tatouage en question). Vous savez quoi ? Je vous aime vachement bien, Marie-Ca.

Ai-je cependant quelque chose à dire en matière de tatouage ? Quelle légitimité ai-je pour penser vous imposer ma conception d'un partenaire sexuel convenable ? De quel droit me prononcerais-je sur un choix qui vous appartient entièrement ? En d'autres termes, suis-je la bonne personne à interroger ?

Mais grave. Quelles questions.

Réponse, donc : d'une manière générale, le tatouage craint. Il ne peut pas être second degré de toute façon (s'il s'agit d'un "vrai" tatouage permanent, s'en débarrasser est quand même relativement ennuyeux et coûteux, ce qui rend la blague fort peu rentable) donc qu'il représente une fleur-de-lys  ou une Harley Davidson, celui qui arbore un tel tatouage est nécessairement un royaliste ou un biker premier degré. D'autre part, se faire tatouer implique de savoir répondre correctement à une somme de questions : sur quelle partie du corps se faire tatouer  [nulle part], que se faire tatouer [rien], quelle technique utiliser [l'encre transparente]. Et il est fort difficile de répondre correctement à toutes ces questions en même temps. C'est alors la porte ouverte à la mocheté, et donc au malheur.

En plus, des études américaines prouvent qu'une personne tatouée à plus de 3.5 % de la surface de son corps est une mauvaise personne  (voir le cas du tatoué Jesse James, qui vient de tromper sa femme Sandra Bullock (lov4ever) avec une non moins tatouée femme de mauvaise vie), même si j'ai moi-même de très bons amis tatoués.

Je crois donc que vous avez votre réponse, Marie-Caroline : vous allez devoir mettre à jour votre profil Meetic en précisant 'no tatoo', car non, la tatoo ne passera pas par vous (ou sur vous, je vous laisse le choix, là quand même).

NB : Si vous aussi vous trouvez ce courrier plein de clichés dégueulasses, envoyer SLUT au 3807. Sinon, à la semaine prochaine !

 


Par shiningrubis***
 
La Peltag, police européenne du look, de la tendance et de l'avant-garde, répond à vos questions look tous les lundis dans Brain Magazine. Ecrivez à votre agent de liaison à [email protected] : vous aurez peut-être la chance de voir votre courrier publié dans ces pages web ! Et prenez connaissance des avis et directives de la Peltag sur peltag.blogspot.com.