Michael Jackson - Thriller
C'est mon premier souvenir musical, j’étais attiré par le son du vidéoclip dans la télé, par cette voix, ce groove, je restais derrière la porte mais je me rappelle l'avoir écouté jusqu'à la fin. C'était un peu effrayant pour un enfant de 6 ans.

Led Zeppelin - Whole Lotta Love
À fond dans ma chambre quand j'avais 10 ans, les premiers sons électriques, psychédéliques, une énergie folle. Je découvrais quelque chose de sauvage.

Serge Gainsbourg - Cargo Culte
«Melody a les cheveux rouges, et c'est leur couleur naturelle.» Mystérieux, magicien du mot, je me laisse porter par ce conte murmuré, par ce son qui approche de très près la perfection. C'est le premier chanteur français que j'ai écouté, grâce au son de la platine vinyle familiale.

Blonde Redhead - Misery Is A Butterfly
Révélation ! L'une de mes plus grandes sources d'inspiration, qui me suivra pour longtemps, je pense. À la première écoute, j'ai été très touché par la fragilité de la voix de Kazu Makino, par la beauté de ses mélodies, par cette musique pour moi si emblématique.

Connan Mockassin - Forever Dolphin Love
Un jardin, des amis, j’entends au loin ce morceau qui m'interpelle, une structure imprévisible, un son 70's, des dissonances, une mélodie qui se balade à merveille sur une musique psychédélique.

Kendrick Lamar - Alright
Je découvre tard M. Lamar, en regardant ce clip où je trouve la direction photo magnifique. J'hallucine sur la structure, ce groove impeccable, son ironie - de plus, tout cela est joué live. Avec son album To Pimp A Butterfly, Kendrick Lamar ramène une belle fraîcheur dans le hip-hop et met pour moi la barre bien haute !

Sébastien Tellier - La Ritournelle
Cette tourne qui tourne et qui tournera encore longtemps pour moi. J'adore ce morceau, j'y vois plein d'images, de nostalgie juste par son instrumental, où l'on peut déceler dans un premier temps sans mots ce que cette chanson veut nous raconter. J'aime cette répétition. On découvre la voix après quelques minutes et je trouve ça parfait. Cette mélodie se pose à merveille sur cette musique. Merci !

Can - Vitamin C
Ce morceau pourrait sortir aujourd'hui sans qu'on se rende compte qu'il date de 1972. J'adore le groove ici, la tourne basse batterie, ce chant parfois folk, ballade, et les breaks guitare-batterie pour annoncer un chant déchiré. J'aime ce parallèle entre le calme et la folie.

James Blake - The Wilhelm Scream
Parfait pour faire l'amour, et ça m'est arrivé de l'entendre en cette occasion. C'est aussi pour moi une source d'inspiration. J'aime cette répétition qui monte indéfiniment, dans tous ces instruments, la voix de James Blake qui s'ouvre au fur et à mesure. J'aime ce côté minimaliste, enfin à la surface, car c'est pour moi un travail d'orfèvre. Ce morceau me donne à chaque fois la chair de poule, merci encore !

Soft Hair - Lying Has To Stop
Mon dernier coup de cœur : ce groupe réunit le chanteur de Connan Mockassin et de LA Priest, je vois le clip, et j'adore la simplicité avec laquelle ça a été tourné, c'est bien psyché par leur attitude. On retrouve les influences des deux groupes et j'adore. Superbe intro, jolis chœurs, je me laisse aller dans leur univers. Leur voix se mêlent merveilleusement bien. Bravo messieurs !

++ Retrouvez Malik Djoudi sur Facebook, Twitter, Instagram et Soundcloud, et en concert au Pop Up du Label le jeudi 13 avril. On vous fait gagner des places ici.
++ Son premier album, Un, est disponible ici et en écoute sur Spotify et Deezer.

Crédit photos : Renaud Monfourny.