• That’s so Alf! / Sacré Alf ! (suite d’ALF)

soalf

Le pitch : A la fin du téléfilm qui lui fut consacré en 1996, Alf devient ambassadeur de la Terre sur sa planète d'origine (véridique). En visite chez nous 20 ans plus tard, Alf, toujours doté d'un certain goût pour les félins, décide de s’en prendre à Grumpy Cat pour en faire son quatre heures. Malheureusement pour lui, Grumpy Cat est devenu un chat qui pèse, ou ce qu’on appelle dans le jargon un gros matou. Il dispose donc de son propre service de sécurité, qui intercepte Alf juste à temps. Grumpy Cat porte plainte et l'alien/tamanoir préféré des téléspectateurs se retrouve aujourd’hui inculpé pour tentative de meurtre. Hé oui, pas d'immunité diplomatique pour les aliens. 

De leur côté, les Tanner, sa famille d’adoption qui ne l'a pas vu depuis des années, va tout mettre en oeuvre pour le sortir de là. Hélas, les acteurs ne pouvant plus se supporter à la fin de la série d’origine, ils tournent toutes leurs scènes chacun de leur côté devant un fond vert, un peu comme les All Saints à la fin de leur carrière (autrefois, parce qu’aujourd’hui elles s’adooooorent). Des erreurs de raccord se font sentir au niveau de l'éclairage sur chaque scène mais elles seront réglées dès l’épisode 3 : les acteurs ne communiquent désormais plus que par téléphone.

Fort heureusement, une poignée de guest-stars des années 80 est là pour relever le niveau, comme Tom Selleck alias Magnum dans le rôle du voisin acariâtre de la famille Tanner, ou Angela Lansbury, qui reprend son rôle de Jessica Fletcher le temps d’un caméo HILARANT où elle traverse le tribunal sur son vélo (RIRES).

murder
Cette scène servira de point d'orgue à toutes les bandes-annonces de la série et deviendra un mème, dans lequel les gens se filment en train de rouler à vélo dans des lieux incongrus.

Verdict : Annulée au bout d’une saison car la trame ne tenait plus la route. Une fois Alf sorti de prison, les Tanner n’avaient plus aucune raison de se côtoyer. En plus de ça, l’animatronique d’Alf coûtait beaucoup trop cher à entretenir.

  • Step By Step : Lily’s Quest / Notre Belle Famille : L’aventure de Lily (suite de Notre Belle Famille)

lily

Le pitch : Changement de registre pour la sitcom bon enfant qui avait fait chez nous les beaux jours d'M6. Lily, la benjamine de la fille qui avait pris une année sabbatique pour visiter les terres indonésiennes et y apprendre l’art ancestral du Pencak-Silat, décide de renouer contact avec sa famille, les Foster-Lambert. Ah oui, j’oubliais : grâce à un sort qu’on lui a jeté au village de Ciptagelar, Lily est toujours âgée de 6 ans comme à l’époque, et ne vieillira jamais.

En rendant visite à son cousin Cody,  précédemment écarté de la série pour des soupçons de violence domestique (il sera blanchi car sa femme est en fait une junkie qui a tout inventé) (tout est bien qui finit bien, un vrai conte de Noël), Lily est rassurée : grâce à un rapide coup de Skype à sa famille, elle constate que son père est retourné à Dallas et que sa grande soeur a posé pour FHM. Bref, tout le monde va bien. "Tout le monde... sauf... Brendan", lui assène alors Cody. Brendan avait en effet disparu sans aucune explication entre la sixième et la septième saison de la série, son rôle de "petit gosse mignon" étant à présent occupé par... Lily.

brendan
"C'est vrai ? On va à DisneyWorld ce week-end ??? Trop bien !!!! Quoi ? J'ai pas le droit de le dire à mes copains ? Il faut aussi que j'emmène un sac de couchage et une gourde ? Euh..."

Cody annonce à Lily que pour localiser Brendan, il lui faudra récupérer trois artefacts dissimulés à travers le monde, un peu comme Sidney Fox l'aventurière. Ni une ni deux, Lily part à leur recherche avec son cartable Frozen sur le dos. Pendant toute sa quête, elle devra affronter des contrebandiers, des squelettes qui portent un heaume de chevalier, des limandes géantes ainsi que La Source, le temps d’un cross-over INCROYABLE avec Charmed, Ensorcelées : 10 ans Après, le Retour, Nouvelle Génération.

Finalement, c’est au terme de l’affrontement final avec Xochuyctu dans les montagnes de l'Himalaya qu'elle apprend l’affreuse vérité : Brendan est aujourd'hui passionné de combat médiéval. Tout ça aurait été plus simple à découvrir si elle avait pu le skyper lui aussi, mais n'oublions pas qu'il ne vit pas à la même époque que nous.

josh
Si si, c’est vraiment lui.

Verdict : Trois saisons : un arc/un artefact par année. L'épisode final n'intéressera hélas pas grand-monde. Brendan, en revanche, fera l’objet d’un épisode de My Strange Addiction pour ses joutes en costume d’époque.

  • 2 Cosby 2 Show / Le Cos-Bis Show (suite du Cosby Show)

cosby

Le pitch : Le saviez-vous ? En 2014, NBC avait donné son feu vert pour une nouvelle sitcom familiale avec pour vedette Bill Cosby. Mais ça, c’était avant... Avant les dizaines, presque centaines d'accusations de viol dont l'humoriste américain fait l'objet aujourd'hui. De toute façon, personne n'aurait voulu être de partie, surtout pas l'ex-star de Disney Channel Raven Symoné (qui jouait la belle-petite-fille de papy Cosby), trop occupée à déblatérer des bêtises tous les après-midis à la télévision américaine.

Verdict : Coupable, sans aucun doute.

heaven

Le pitch : Dans la vie réelle, Stephen Collins (qui jouait le patriarche de la famille) a avoué avoir abusé de trois jeunes filles mineures par le passé. Il était donc hors de question pour cette série, parangon du puritanisme et de la bien-pensance à l'américaine, de faire autrement que de tuer son personnage. La suite se focalise donc sur Lucy, la cadette des filles de la famille, qui était devenue pasteure tout comme son père dans la dernière saison. Elle doit désormais gérer ses trois enfants (deux faux-jumeaux ados et une petite fille) et son doux dingue de mari (interprété par Screech, de Sauvés Par Le Gong), chercheur scientifique qui télétravaille depuis son garage et dont la maladresse cause bien des tracas au quotidien. Une fois, il réussi à même faire exploser le compteur électrique, privant tout le monde de courant pendant 3 jours (RIRES).

Sa grande soeur Mary est heureusement là pour la soutenir. D’ailleurs, elle n’est jamais bien loin puisqu’elle habite la maison d’à côté. Une aubaine pour Jessica Biel, bien contente d’avoir trouvé un autre rôle qu’«épouse de Justin Timberlake».

Mackenzie Roman, qui incarnait la petite Rosie dans la série originale, joue elle le rôle de la source comique principale, la tata un peu destroy qui apparaît dans chaque scène avec un chapeau différent (à choisir ici) et demande à tout le monde de lui servir un whisky bien serré (même à sa petite nièce âgée de six ans) (RIRES). Elle habite elle aussi la maison d’à côté parce que très franchement, elle n’avait pas pour ambition d’aller bien loin dans la vie.

Enfin Annie, la mère (qui habite une petite dépendance dans le jardin de Lucy), pointe le bout de son nez une fois de temps en temps pour blasphèmer «Vain dieu !», ultime pied de nez à la série qui l’a fait vivre pendant 11 ans. Quant aux quatre fistons de la famille, ils ne sont jamais mentionnés.

catherine
"Vain Dieu !" va vite devenir la catchphrase la plus populaire de la série. Une ligne de t-shirts et une série d'emojis à l'effigie d'Annie verront le jour.

Verdict : Cinq saisons à la télévision américaine. Puis 10 ans plus tard, Netflix, dans un accès de folie, décide de relancer absolument toutes les séries ayant existées et exhume celle-ci pour lui redonner vie durant cinq saisons de plus. Rosie prend de plus en plus de place dans la série, si bien que cette dernière est finalement rebaptisée Rosie in Rosie (Rosie Chez Toi en français dans le texte).

notsteve

Le pitch : Tous les acteurs originaux ont signé pour cette suite, sauf Jaleel White, interprète du célèbre Steve Urkel, le chouchou du public qui avait à l'époque éclipsé le reste du cast. Qu’à cela ne tienne : les auteurs se concentrent sur les autres personnages pour que le public apprenne à les connaître, même 20 ans après.

La série s’ouvre donc sur le mariage de Judith, la benjamine de la famille. Le fils aîné Eddie annonce la naissance prochaine de son troisième enfant. Laura, elle, se lamente d’avoir fait passer sa brillante carrière de neurochirurgienne avant sa vie sentimentale. Dans le but de la consoler, Eddie lui annonce qu’il va appeler son prochain enfant Laura Jr. pour lui rendre hommage. Devant cet afflux d'amour, les parents de la fratrie, Carl et Harriett, en profitent pour renouveler leurs voeux de mariage pendant la réception de Judith. Derrière son écran, le public, lui, est perplexe et Twitter se retrouve vite envahi par le hashtag #WhoAreThesePeople (#QuiSontCesGens).

Soudain, Waldo, l’ami de la famille (#QuiEstWaldo), arrive essoufflé pendant la cérémonie pour annoncer qu’un terrible incendie a eu lieu dans la maison familiale. Paniqués, les Winslow se rendent sur les lieux du drame, devant la maison désormais réduite en cendres. Tous les acteurs regardent la caméra et balancent un «Mais qui a bien pu faire ça ?». Là, Steve Urkel descend du ciel en parachute tout en hurlant «C’EST MOIIIIIIII QUI AI FAIIIIIIIIT CAAAAAAAA !!!!!!!». La foule part dans un délire qui semble interminable.

(RIIIIIIIREEEEEESSSSSSS)

Lorsque Steve touche finalement la terre ferme, il remonte ses bretelles d’un air décidé. Celles-ci cèdent alors et  jaillissent dans les airs, accompagnées d’un bruit de ressort rigolo. Générique de fin (une nouvelle version de l'original, interprétée par Lil' Wayne).

Verdict : La série ne dépasse jamais le stade du pilote, les producteurs craignant finalement que personne ne parvienne jamais à s’attacher à un être humain autre que Steve Urkel. Un phénomène observé après l'arrêt de la série d'origine, lorsque des millions de parents à travers le monde s'exclamèrent "ouais c'est cool.. mais tu n'es pas Steve Urkel" à la naissance de leur premier enfant.