Une farandole de soucis
- Tout d'abord, cher Robin : n'est pas d'Angelo qui veut. Le coup du plan torse nu face caméra, ça ne fonctionne pas avec toi. Toi, tu ne disposes pas d'une once de sexiness, toi, tu es répugnant. 
- Les paroles sont, on peut le dire, tout à fait médiocres.
- Enfin, les soi-disants textos qui viennent s'incruster sur l'image et qui sont censés représenter un dialogue entre Robin Thicke et son ex tutoient les sommets du ridicule.

 

On espère très franchement qu'après sa femme, c'est son public qui va prendre le large. Et que tout l'infâme succès autour de Blurred Lines sera bientôt considéré comme un malentendu (et un lointain souvenir). 
 

 

 

Kiki Daho.