OK, le sexe évolue. C'est pas toujours drôle, vous savez. Il y a des niches de fétichismes qui se développent via Internet et qui deviennent si dominantes qu'on se demande comment on baisait avant. Car la sexualité hétéro - comme gay - était plus respectueuse il y a 30 ans ; c'est un cliché sociétal bien connu, on ne foutait pas 4 doigts dans le vagin de la nana ou dans le cul du mec dès la première nuit. On ne lui crachait pas de la salive dans la bouche pour sucer mieux non plus. On prenait pas la tête de l'autre à deux mains pour l'enfoncer bien profond sur la bite et faire du deep throat. On n'avait pas tous ces gels et ces sex toys. Je résume la liste, je ne voudrais pas trop vous exciter.

 

Mais ça s'est toujours fait, surtout dans les milieux hard ou chez les mecs qui sont des vrais machos et qui ont toujours fait ça naturellement parce que, heu, c'est des bêtes de cul quoi, et ça m'étonnerait que les féministes qui râlent contre la biffle ne se soient jamais offert au moins une nuit avec un méchant fucker. Maintenant que ces pratiques se démocratisent, il y a toujours une partie de la population (souvent plus âgée) qui crie au scandale quand le mec fait ça, comme s'il fallait qu'il demande l'autorisation au planning familial d'abord. Hey les filles, si le mec le fait, c'est pour rendre sa bite plus dure, donc tout le monde y gagne, OK? Il la prépare pour vous ! Et puis il y a plein de façons de faire une biffle non-insultante, et on peut le faire aussi en rigolant ou avec un gros sourire de queutard heureux. On peut le faire et enchaîner sur un geste affectueux, un peu comme ces mecs qui sont super gentils avec leur partenaire juste avant de les marave total, juste pour les pousser un peu plus loin. Et puis, faut pas se mentir : il y a des bites qui sont designées pour la biffle, et il y a des visages qui rêvent d'un selfie avec une biffle qui n'a pas besoin d'être retouchée sur Instagram. Ben ouais, on n'est pas tous égaux, la vie est dure. Pfew, on est super vénères.

 

Donc, c'est quoi le problème avec ces féministes qui disent que leur visage, c'est pas leurs fesses ? Ah bon, alors on peut le biffler le cul, le ventre, les bras, mais pas les joues ? Le visage, c'est le temple de l'âme, hein ? En fait, t'as vraiment peur de perdre ta crème de nuit, c'est ça ? Ou alors, il va mettre du lubrifiant sur les joues et ça va te faire une intolérance au lactose ? Ou encore, ça va déformer ton Botox ? Ben comme tout le monde, tu devrais te dire que lorsque le mec fait ça, tu as au moins une minute pour reprendre ton souffle avant de le sucer loooong time ! C'est toujours ça de gagné, girl ! Tu ne sais pas encore que toutes les nanas font des trucs beaucoup plus sexy encore ? Tu ne veux pas t’asseoir ? Ou tu es juste une femme de 40 ans et plus qui voudrait qu'on lui fasse l'amour comme en 1984, selon les principes du Yuppie Handbook ? Ou alors t'es comme Scarlett Johansson dans Don Jon qui est furieuse parce que Joseph Gordon-Lewitt se branle sur des films de boules ? M'enfin, tous les hommes font ça !

 

La biffle, c'est vraiment le sexe du XXIème siècle, et un mec bandant qui fait ça, tu lui dis merci, quoi. Bon, faut pas que ça dure une demi-heure non plus parce que là, c'est exagéré, et tu peux te demander si tu n'as pas rencontré un mec qui sort d'Evil Dead, mais c'est juste un gimmick, quoi. Si c'est à chaque fois la même chose, ça devient lassant, comme le Grand Journal à Cannes. Les kids ont complètement décomplexé ces pratiques et on en est reconnaissants, ils baisent comme des dieux et on devrait les suivre.

 

Après tout, c'est les meilleurs.

 

 

Didier Lestrade.