Si vous allez dans une grande surface, vous constaterez que le choix de lubrifiants est absolument ridicule. Pareil dans les pharmacies. Durex dispose pratiquement du monopole du marché avec une gamme de produits censés être novateurs mais qui s'avèrent tous collants, visqueux et pas particulièrement sexy à l'usage. On dirait un complot social pour maintenir un maximum de personnes dans une sexualité gluante. Le pire, c'est quand ils ajoutent un plus produit "épicé" ou "chauffant". Le genre de truc maso qui irrite plus qu'il ne procure du plaisir.

 

Pourtant, on est loin du très minimal et conceptuel K-Y de Johnson et Jonhson, la référence des années 70 (qui est désormais le dernier de la classe). Le gel lubrifiant n'est plus un luxe aujourd'hui, c'est un indispensable et une nécessité à la fois. D'abord pour ceux qui utilisent des préservatifs, mais surtout parce que, depuis dix ans, on assiste à une révolution des lubrifiants. Les gels à base de silicone ont apporté une nouvelle douceur dans le love making, et désormais, il existe un éventail conséquent de gels mixtes qui rendent la pénétration plus agréable. Alors pourquoi se limiter à des sous-produits quand on fait l'amour ?

 

 

Les hommes le savent bien, puisqu'après tout, le porno qu'ils regardent tous les jours est souvent indissociable d'un lubrifiant qui potentialise le plaisir de la masturbation. Les filles aussi, tu penses ma chère, et chacun a ses goûts et une affinité personnelle pour une texture ou une brillance particulière. C'est même très addictif, et cela peut devenir une habitude dans la recherche du plaisir solitaire ou avec un(e) partenaire.

 

Si les hommes ont ces produits à leur disposition, ils ne sont pas tous au courant des nouveaux produits qui ne cessent d'arriver sur le marché. Et c'est souvent à la partenaire féminine de choisir le gel qui lui convient le mieux. Grâce à internet, plus besoin de s'aventurer dans un sex-shop glauque, il suffit de connaître les sites internet qui vendent la bonne came.

 

La première étape du shopping lubrifié est le site de Pjur. Cette marque allemande super sérieuse fut la première à proposer toute une ligne de lubrifiants spécifiques aux femmes, comme Woman Nude (sans glycérine ni paraben) ou Woman Aqua (sans parfum et au goût neutre). Pjur est donc la première marque à se démarquer du seul créneau masculin (largement dominé par le marché gay, je ne vous apprends rien). Avec Woman, Pjur a inventé une texture très soyeuse de silicone qui donne, même après usage, une impression de satin sur la peau quand les autres lubrifiants vous laissent poisseux et collants. Le site internet de la marque est agréable à consulter, le seul handicap étant leur système de payement par PayPal. Mais c'est toujours intéressant de voir leurs produits et de les commander ailleurs.

 

 

Pour faire son choix, il ne faut pas avoir peur de farfouiller sur les sites gays comme IEM, probablement le plus grand fournisseur de sextoys chez les gays. Vous y trouverez toutes les marques qui sont apparues depuis l'arrivée de Pjur. Pour résumer, il y a des gels classiques, des gels mixtes et des gels silicone.

 

Dans les gels classiques, vous pouvez choisir tout de suite le Swiss Navy Water qui a l'avantage de disposer d'un design de flacon passe-partout, avec des couleurs claires absolument gender non-specific. Le gel Elbow Classic a lui aussi un flacon bleu ou vert selon l'humeur, tandis que le gel Elbow aromatisé est comestible (si, si), donc parfait pour le cunnilingus et le rimming. Enfin, dans la série des gels que l'on choisit pour la discrétion du flacon, le Lube MRB ressemble presque à un produit de beauté qui passera inaperçu sur une table de salle de bains. Pas négligeable quand on veut avoir à portée de mains le meilleur sans avoir l'air d'une grosse cochonne. A l’inverse, le dernier délire en date, c’est le gel Spunk Hybrid qui ressemble à... du sperme : un truc qui cartonne surtout dans une communauté gay où le sperme a longtemps été une source de crainte (il l’est toujours, mais moins).

 

Dans les gels silicone de nouvelle génération pour hommes (mais qui fonctionnent très bien pour tout le monde), il y a le Pjur Extreme Glide, considéré comme la Rolls Royce du genre : très glissant, agréable au toucher, il ne se résorbe pas, donc son action lubrifiante continue. La marque qui monte, c’est Fusion, dont je trouve les produits pourtant un peu trop épais et froids. Pour celles et ceux qui ont envie d'essayer la sodomie (si c'est pas déjà fait), il y a le Pjur BackDoor qui facilite la pénétration anale avec un effet décontractant. Il y a aussi le Pjur Superhero avec des extraits de ginseng. Encore mieux, le Boy Butter contient de la benzocaïne qui anesthésie légèrement l'anus. C'est génial, mais il faut savoir deux choses. D'abord, ce Boy Butter se décline en 2 versions dont l'une est incompatible avec les capotes. Dans ce cas, le partenaire masculin ressentira lui aussi l'effet anesthésiant au niveau du sexe mais, hey, si ça le retient de jouir trop vite, c'est toujours ça de gagné.

 

 

Vous avez désormais le choix, selon vos pratiques.

Avant de partir, un ou deux conseils.

 

D'abord, ne soyez pas radin. Le lubrifiant, c'est pas du caviar ou une crème de nuit à 400 euros le petit pot, donc on en met autant qu'on veut. C'est incroyable le nombre de films pornos où, c'est évident, ça manque de lube. Donc on en met sans avoir peur, en changeant de position, whenever. Avec des gels lubrifiants silicone si doux, vous pouvez même recouvrir le corps de votre partenaire, ce qui était absolument impossible avec du Durex (beurk). Si vous aimez la glisse, il n'y a pas de raison de se retenir.

 

Enfin, si les garçons préfèrent les gros flacons économiques (le plus drôle c'est celui-ci, presque un baril !), ces gels existent aussi pour les filles avec de petits flacons de 30ml, ce qui est vraiment facile à mettre dans son sac. Car ne croyez pas que les mecs se promènent avec du gel dans la poche de leur pantalon. Ils en ont à la maison, mais pas vraiment quand vous les draguez en club ou au restau. Vous le savez bien : quand il s'agit de se protéger avec des capotes, il vaut mieux compter sur soi-même et ne pas essayer de comprendre le cerveau de moineau des mecs qui font toujours semblant d'avoir "oublié". C'est pareil pour le gel. L'imposer au partenaire masculin, c'est une manière d'imposer le sexe tel que VOUS le voulez. Vous voulez le meilleur, surtout pour cette région intime de votre corps. C'est votre stash sexuel. Vous n'allez pas acheter des produits génériques de Carrefour, OK?

 

De toute manière, quand il va sentir ça sur sa bite, vous verrez un sourire flasher sur son visage. C'est à ce moment qu'il va chanter intérieurement "We're up all night to get lucky".

 

 

Didier Lestrade // Visuel de Une : Scae.