1- Délimiter un enclos pour les personnes de grande taille 

C’est si tristement et fatalement évident que ç'en devient quasiment mathématique, selon une étude américaine et selon certaines expériences douloureuses. Qu’il s’agisse d’un concert assis ou debout, l’homme le plus grand de la salle se situe TOUJOURS devant une personne de petite ou très petite taille, c’est inéluctable. Il est donc nécessaire de mettre sur pied un enclos réservé aux grandes personnes qui sera bien évidemment situé à l’arrière de la salle, à gauche des issues de secours, non loin du bar, afin de ne pas déranger les mélomanes courts sur pattes.

 

2- Empêcher les mauvais danseurs de s’exprimer corporellement

Un autre fléau qui touche beaucoup trop les salles de concert est le manque de pudeur de certaines personnes face à d’autres. Quoi de plus gênant qu’une bande d’experts comptables «déglingos en week-end» en train de tenter de se mouvoir sur Disclosure ? Pire encore, une bande de jeunes blancs qui tente de twerker lors d’un concert de musique urbaine ? (N’est pas Miley Cyrus qui veut, que les choses soient claires). C’est la grosse gêne, et c’est presque aussi dégoûtant que de voir deux personnes aux cheveux gras et à l’acné problématique en train de s’embrasser goulûment avec la langue.

 

3- Empêcher les gens de filmer 

Dieu soit loué, ce mouvement s’est déjà enclenché avec le trio New Yorkais des Yeah Yeah Yeahs qui interdisent désormais que le public filme leur concert. On peut donc parler d’une jurisprudence «Karen O» qui démontre une fois de plus sa supériorité sur le genre humain. En effet, qui a envie de se fader un concert à travers l’écran d’iPhone du connard no life situé juste devant ? Parce qu’un type a décidé d’immortaliser TOUT le show «grâce» à la téléphonie mobile au lieu de simplement vivre le truc, on devrait nous aussi vivre un mauvais moment ? Réponse : NON. Alors mollo sur les cellulaires.

 

 

4- Interdiction formelle de porter un sac à dos

A croire que certaines personnes hésitent jusqu’à la dernière minute entre une petite séance d’accrobranche des familles et aller à un concert de Cat Power. Pourquoi le sac à dos ? Quel intérêt ? A part le fait de pouvoir bousculer, enfreindre l’espace vital minimum requis de tout un chacun et  faire chier toute une salle de concert sous un air innocent, on ne voit pas. La Fashion Police et l’association nationale des professeurs d’éducation civique disent en chœur : «c’est non». Merci donc de laisser votre attirail Quechua au placard à l’avenir.

 

5- Prohiber tout problème lié à la sudation

Chaque artiste à son public et chaque artiste a les fans qu’il mérite. Suivant la représentation, on sait à quoi s’attendre et on sait donc que l’hygiène ne sera pas forcément de mise lors de spectacles d’artistes dits vagabonds/engagés/aux cheveux gras, ex. : Zaz, Soan, Debout sur le Zinc.

Pour les autres artistes, au hasard Hot Chip au Bataclan, le pouvoir de la musique peut se révéler si puissant qu’il peut faire perdre le contrôle aux gens et donc décupler leurs hormones, ce qui peut s’avérer problématique. On milite donc pour une distribution de déo à chaque fois qu’une personne passe le pas d’une salle de concert.

 

Bonus personnel : A quand la vente de produits alcoolisés anisés de type Ricard ou Pastis dans des salles de concert ?

 

 


Sarah Dahan.