Tenez, vous auriez pu, par exemple, passer la soirée à jouer à un jeu de société avec Hugh Heffner (alias Monsieur Playboy) et ses bunnies.

Si vous étiez vraiment seuls et désespérés le soir du 31, ces braves dames ont eu la gentillesse d'ouvrir une permanence nocturne afin de communiquer avec les quelques âmes esseulées qui auraient eu la bonne idée de s'aventurer sur Twitter un soir de réveillon, entre les Instagram en mode sépia de flûtes à champagne Carrefour ou des feux d'artifices locaux. Bon à savoir pour les prochaines fois : on attend les arrivées de Sandra Lou et Cendrine Dominguez dans l'équipe de nuit.

Ou peut-être préférez vous une petite partie de Backgammon ?

Les plus superstitieux d'entre vous auraient aussi pu, tel Paris Hilton, passer la soirée les yeux rivés sur l'horloge, à tweeter l'heure, accompagné d'une phrase tirée d'un de ces mugs à citations que l'on vous a offert à Noël.

Vous auriez pu vous rendre chez Daniela Lumbroso, pensant passer une sympathique soirée sans prétention à mater les derniers épisodes de Gossip Girl en dégustant son traditionnel "vin chaud à la Lumbroso"...

...avant de vous rendre compte qu'il s'agissait en fait d'un guet-apens et que Daniela ne referme le verrou à double tour juste après votre arrivée, avant d'avaler la clé dans le but de vous infliger l'intégrale des 118 émissions de variété française qu'elle a animé en 2012.

Pire encore : vous auriez pu, quelques heures avant le compte à rebours, vous retrouver coincé dans la queue d'un magasin Leclerc en tombant malencontreusement sur un showcase de Nolwenn Leroy, venue faire sa promo non loin du rayon brioches.

Mais tout cela n'est rien à côté du cas de figure ultime : la quête d'ami. Le manager des Tragédie rappelle ces moments, nouvel an ou autre occasion, où vous souhaitez sortir à tout prix mais n'avez aucune alternative. Vous êtes dans une impasse, quoi. Mais au lieu de sortir seul et tenter de sympathiser avec une bande de gens qui vous trouveront lourdingue quoiqu'il arrive, vous désespérez et écumez votre répertoire de A à Z...

...au point d'atteindre le point de non-retour et de chercher à contacter vos connaissances les plus lointaines. Ici, Billy Crawford.


Ah au fait, pour les quelques incrédules du fond, lorsque Monsieur Playboy parle de jouer aux dominos et au UNO, il ne s'agit pas d'une métaphore cochonne :

Mais bon, on ne va pas se mentir non plus, si vous n'avez rien fait ce soir-là, vous avez sûrement ratés des occasions en or, des moments précieux qui ne se vivent pas tous les jours :

Vous auriez pu vous retrouver assis au coin du feu, à écouter la sagesse et les bons mots distillés par Bernard Pivot (attention, interro surprise sur les accords au participe passé à la fin de la soirée).

Vous auriez également pu ce soir-là flirter avec l'élite et côtoyer les sommets — les sommets en question représentants la généreuse poitrine de l'amie de Shauna Sand).

...ou faire le pitre avec Kamel d'Hollywood Girls (anciennement appelé Kamel du Loft). Allez, pas de regrets, maintenant que vous avez ces informations à disposition, nul doute que vous vous rattraperez en 2013. Il s'agira juste de ne pas louper le coche.

Autre chose : merci de bien faire attention à dissocier votre compte Twitter et votre compte Facebook. Ca fait mauvais genre. Bonne année à tous.

 

 

Thomas Rietzmann.