Sorti tout droit de l’encéphale bien fait et du shaker maîtrisé d’un quatuor de jeunes trentenaires à la belle gueule, le Syndicat est né un soir d’été 2013 sur les trottoirs encore crasses du Faubourg Saint-Denis. Romain, Sullivan, Tudgual et Roy avaient en commun la passion du spiritueux chibre (comprenez chic et sobre, et non pas un truc sexuel) et des ambiances undergrounds des faubourgs qui avaient jusque-là rythmé leurs soirées. Non contents de trouver un lieu d’exil qui satisfasse leurs envies de dégustations et de débauches, les quatre compères ont alors eu l’idée et le cran – envers et contre tous les rageux -  de fonder leur propre bar à cocktails et Brandy. Leur crédo ? Frapper les shakers jusqu’à ce qu’en jaillisse une révolution «spirituelle» à la française et dépoussiérer une bonne fois pour toute l’image du digeo à mémé, en enivrant les hipsters de cocktails hauts de gammes et de BO west coast.

 

Qu’est-ce qu’on y boit ?
Un Sudiste en prélude, comme on a jamais gouté d’Eau de Vie de Cédrat et que ça fait toujours chic de caler Mousse de Mauresque au comptoir. Un Premier Mai en sus parce c’est le cocktail phare de la maison et que le Vin d’Arbois Savagin ça se tente. Un Nevez Oldfashion parce que jamais deux sans trois et qu’on a une chance sur deux d’être trop ivre pour prononcer correctement "Bitter du Maquis". Et enfin 4g avant la fermeture, on se la joue grand seigneur avec un Troix Six, le combo d’eaux vie traditionnelles à la française qui nous fera oublier qu'on est venu en vélib'.

 

Qui vous y rencontrerez (peut-être) ?
- Les membres officielles (à lipstick suintant) de l'O.F.D.G.E.C : Organisation Française Des Groupies En Chaleur.
- Karim Réveillé qui a vu de la lumière et qui est encore Perdu cette nuit.
- La rédac’ de prestige de la Loltérature venue faire des infidélités à son cocktail Eric Zemmour.

 

 

Qui vous n’y rencontrerez pas ?
Vincent Gallo, blasé à la mort par tous ses copains connards de hipsters du Faubourg Saint Denis.
- La Connasse 2014 restée keblo dans les sanitaires du Mauri7.
- Liza Monet, avec sa mouille au goût de Dom Pérignom, pas question de s’envoyer un "cocktail revisité", ok ?!

 

Garçons, l’addition s’il vous plait !
Comptez environ 12 euros pour un cocktail et 20 euros pour une dégustation. Oh molo les pinces, aux grands spiritueux les gros moyens, hein !

 

Si vous aussi vous avez la bouche toute sèche et le gosier qui quémande, le Syndicat Organisation de Défense des Spiritueux Français est ouvert 7/7 de 18H à 2H et se cache au  51 Rue Faubourg St Denis, 75011 Paris.

 

Camille P.