Vous non plus, vous ne vous êtes toujours pas remis de l'annonce, l'année dernière, de la fin du Studio Ghibli ? Le vent se lève vous a titillé la glande à chiale exactement de la même manière que Le Tombeau des lucioles l'avait fait il y a dix ans, quand vous étiez encore une frêle lycéenne japanisante en guêtres rayées et que vous dormiez avec un Totoro en peluche ? Un opticien a réalisé pour vous des lunettes de soleil très belles et très chères sur le modèle de celles que portait le vaillant Marco Pagotto dans Porco Rosso

 

Il y a deux versions : un modèle historiques avec verres en verre et monture en Sun Platinum Metal, un matériau prétendument créé au Japon dans les années 30, et un modèle plus contemporain, plus confortable et presque deux fois moins cher. Je vous entens d'ici : en quoi sont-elles fondamentalement différentes de celles-ci ? Est-ce qu'il vaut réellement la peine de débourser le prix de six mois d'abonnement jeune au Silencio (oui, ça existe) pour des bésicles teintées alors qu'il y a exactement les mêmes pour cinq balles sur Ebay ? Cet écart de prix obscène est-il réellement justifié ? Eh bien oui, voyez ci-dessous : il y a écrit Porco Rosso sur les branches. Et toc.

 

 

Disponibles ici pour respectivement 51 840 et 30 240 ¥ (ce qui fait 376 et 224 €).

 

 

Marie K.