A l’heure actuelle, croire ou non aux fantômes fait partie des sujets qui divisent le plus avec la politique, l’existence des extraterrestres et l’endroit où Elvis Presley et Michael Jackson se dorent la pilule en simulant leur mort. Avec la sécularisation progressive des sociétés, les exorcistes et autres magiciens ont été remplacés par des “chasseurs de fantômes” armés d’équipement spécialisé censé fournir les preuves de l'existence de phénomènes paranormaux - pas de proton-pack comme dans Ghostbusters, mais des détecteur de champs électromagnétiques, des caméras infrarouges et la “spirit box” qui parcourt les ondes radios et fait entendre des voix dans le bruit blanc. Aux Etats-Unis, ces bonhommes ont pignon sur rue avec des émissions télé comme Ghost Hunters ou Ghost Adventures, où l’on peut voir des équipes s’enfermer dans des lieux dits hantés pour traquer les indices de la présence de spectres - en poussant des “Oh my gooood” ou “dude!”, dès qu’une ombre apparaît sur un mur. Si vous cherchez un nouveau jeu à boire pour meubler vos apéros, il existe d’ailleurs un Bingo avec leurs exclamations. En France, la pratique se démocratise via les Internets. Les Youtubeurs Hénix et Nat de la chaîne "Rencontres paranormales", suivie par plus de 14 000 abonnés, passent la plupart de leur temps libre à traquer les fantômes. La ouèb émission TARGO les a suivis lors d’une de leur “enquête” dans la maison Forte de Reignac, dans le Sud-Ouest de la France, sur les traces d'un duc moyenâgeux. Brr..

(Source, Source)