simba-personnage-le-roi-lion-13Simba (Le Roi Lion)
On démarre par du très classique. Du propre, sans bavure. Coucher avec le gentil et naïf Simba, c’est l’assurance d’un missionnaire réussi, puis d’un petit-déj’ servi au lit dans des draps repassés, et qui sentent la lavande. Une baise qualitative et généreuse, pas de mauvaise surprise, mais rien de follement excitant non plus. Risque de sortie de route égal à zéro sur le safari du cul totalement balisé du roi de la savane.
Dirty-talk pour faire monter la température, tout en se mettant à poil :  "Regarde Simba, toute cette immensité baignée de lumière est maintenant ton nouveau royaume.”

tapa-3394 Bojack Horseman
Au premier abord, ça pue un peu le mauvais plan, la gueule de bois et les regrets. Au second, aussi. Mais c’est plus fort que nous, ce petit côté loser/artiste maudit, ça nous a toujours fait beaucoup d’effet. Et puis coucher avec une ancienne gloire de la télévision (un étalon qui plus est) ça aura de l’allure sur notre C.V amoureux. Alors on fait fi de son bide à bière et de ses valises sous les yeux parce qu’on a  l’intuition que le canasson en a encore pas mal sous le sabot, et on a raison. Prélis attentifs, levrette parfaitement maîtrisée et câlins attentionnés : le tiercé dans l’ordre.
Pick-up line pour éveiller sa curiosité : “Je t’offre un verre avec ton cachet de Fentanyl ?”  

thomas-omalley-personnage-les-aristochats-04

Thomas O’Malley (Les Aristochats)
Une chance sur deux pour que l’on passe la première partie de soirée dans un club enfumé, à faire sembIant d’aimer le free-jazz. Mais qu’à cela ne tienne, avec ses coussinets virils et son esprit gouailleur, le chat de gouttière a tout du parfait coup d’un soir, le genre à connaître son sujet dès qu’il s’agit de se mettre sous la couette. Il ne nous rappellera probablement jamais ensuite mais au moins, on aura appris à distinguer une simple d’une double croche entre deux orgasmes.
Pick-up line pour éveiller sa curiosité : “Ton Borsalino, c’est un vrai ?”

195017

Mr. Fox (The Fantastic Mr. Fox)
Les personnages de renards sexy ne manquent pas dans la fiction. D’ailleurs, on aurait pu choisir la version Disney de Robin des Bois, Gidéon de Zootopia ou encore Rox, le meilleur ami de Rouky (à l’âge adulte, entendons-nous bien). Mais on a préféré tout miser sur le héros roublard de Wes Anderson. Pourquoi ? Parce qu’en plus d’avoir le pelage doux et un sourire enjôleur, Mr. Fox est père de famille, il entre donc dans la catégorie des FILF (Father I Would Like To Fuck). Autrement dit, un partenaire d’autant plus adroit de ses huits doigts qu’il a l’habitude d’être au four et au moulin.
Dirty-talk pour faire monter la température : “What does the fox say ? Fox me.”

crop2_tmnt-1990-diorama1

Les Tortues Ninja
Le Graal pour les plus aventureux, friands de sexe à plusieurs. Et puis que celui ou celle qui n’a jamais pensé à se taper Raphaël nous jette le premier nunchaku. En plus il s’agit d’une baise 2 en 1 : après l’orgie, tout le monde débriefe autour d’une quatre fromages. Que demande le peuple ? Bon, il faudra certainement composer avec les tendances voyeuristes de Maître Splinter, mais c’est un moindre mal pour une partouze de cette envergure.
Dirty-talk pour faire monter la température :  “Attachez-moi avec vos bandanas.”
(Variante mammalienne : les Mice Bikers, un gang de souris martiennes vêtues de cuir et montées sur grosses cylindrées).  

beyonce-jouera-t-elle-nala

Nala (Le Roi Lion)
La girl next door sur laquelle on fantasme depuis des mois, sans jamais vraiment oser l’aborder. Et puis un jour on prend son courage à deux mains et on lui propose de boire une Suze en terrasse. Un verre en entraînant un autre, on se retrouve à passer la soirée chez elle à l’écouter parler de sa peur de l’abandon (une sombre histoire de meilleur ami d’enfance qui aurait un jour complètement disparu des radars). La suite est plus confuse, faite de préliminaires un peu gauches et de griffures accidentelles dans le dos, mais allez savoir pourquoi, cet épisode nous laisse quand même un souvenir ému.
Pick-up line pour éveiller sa curiosité : “Sauter le portique du métro ? Pfff...  Je me ris du danger.”

tigress_gallery_10

Tigresse (Kung Fu Panda)
Une nuit pleine de promesses avec une experte des arts martiaux qui n’est certes, pas japonaise, mais maîtrise probablement l’art du shibari comme personne. Et vas-y que je te suspends au toit du monastère shaolin, que je t’initie aux sexe tantrique et que je fais rentrer mon yin dans ton yang. Du grand art.
Dirty-talk pour faire monter la température : “J’ai très, très, très envie d’harmoniser tes énergies.”

lady-personnage-la-belle-et-le-clochard-07

Lady (La Belle et le Clochard)
D’aucuns diront que Lady est une pillow princess, tellement habituée aux privilèges de sa condition que sa position préférée est sans doute l’étoile de mer. Mais on a envie de penser que derrière ses manières empruntées se cachent des trésors de sensualité, exaltés par des années de frustration bourgeoise et de fantasmes BDSM inassouvis.
Pick-up line pour éveiller sa curiosité : Je touche les minima sociaux. D'ailleurs, tu connais la théorie du ruissellement ?”

maxresdefault (5)

Madame la Dragonne (Shrek)
On a déjà un FILF, il nous fallait une MILF (Mother I Would Like to Fuck) pour faire bonne mesure. Et pas n'importe laquelle puisqu'en plus de son tempérament de feu, Madame la Dragonne a de sérieux atouts pour nous convaincre de s'envoler avec elle vers le Septième Ciel. Comprenez : une langue de la taille d'un mini-van et des oeillades suggestives, qui laissent rêveur...
Dirty-talk pour faire monter la température :  pas besoin, le thermostat est déjà réglé au maximum.  

Lola_Bunny

Lola Bunny (Space Jam)
Lola Bunny est non seulement une athlète de haut niveau, donc aucun souci à se faire question endurance ou tentatives de positions acrobatiques qui demandent un peu de souplesse, mais aussi une jeune femme avec un caractère bien trempé, qui n’hésite pas à renvoyer dans les cordes les dragueurs à la petite semaine. Elle sait ce qu’elle veut, mais aussi comment se faire comprendre. Et on ne le dira jamais assez, la communication, c’est essentiel. 
Dirty-talk pour faire monter la température : “On essaye d’établir un nouveau record ?”