Capture d’écran 2018-06-13 à 16.42.17Alors que la saison 2 de GLOW sur Netflix se fait attendre, une nouvelle génération de catcheuses rentre sur le ring et entend bien balancer des chassés à la gueule du catch macho à l'ancienne, où les nanas n'étaient là que pour leur plastique et pour meubler entre deux combats de mecs. Le collectif F.L.O.W (pour Future Ladies Of Wrestling) monté parJennifer Stratford propose une galerie de personnage démentielle : Chemtrails, sorte de Toxic Avenger version féminine, le cyborg Lisa5000, Eruptia, l'alien qui vit dans les volcans, Valibu Tina, la cagole chéper et j'en passe. Forcément inspiré par le show des années 80 qui lui-même a inspiré la série, il y a une différence de taille entre les deux ligues : l'écurie F.L.O.W est autogérée par des femmes.  

Capture d’écran 2018-06-13 à 16.48.49Mélange de culture drag pour l'extravagance (elles se sont d'ailleurs produites au RuPaul’s DragCon cette année) et de références aux films bis, le cocktail est foutrement rafraîchissant et fait passer les saltos lourdauds des colosses en slibard de la WWF pour une réunion des dépressifs huilés anonymes. Les présentations des persos sont particulièrement savoureuses. Un exemple avec cette vidéo introduisant The Flesh Eating Corpulous, la combattante cannibale.

 Et si vous voulez voir le bordel que ça peut donner en live, voici un petit aperçu :

 Ça donne envie de porter du spandex, se faire des peintures de guerre et rebondir dans des cordes, non ?! Non ?!