Pour cela, on va avoir besoin du système binaire. Pas de panique : le système (ou langage) binaire, c'est très simple. Ce procédé de calcul mathématique consiste simplement en des additions. Voilà, déjà, on laisse tomber tout ce qui est de l'ordre des multiplications, des divisions, des fractions ou que sais-je encore - ça fait direct moins peur, même si on n'a pas fait maths sup' / maths spé', non ? Bon. Des additions, donc... et uniquement de puissances de 2. Et les puissances de 2, c'est quoi ? C'est très simple aussi : chaque chiffre est le double du précédent.
Voilà.
C'est tout.
Avec ça, vous connaissez le binaire. Enfin... sémantiquement parlant (ohla), vous venez d'apprendre à compter "en base 2". Allez, on va dire que c'est pareil.

Maintenant, commment est-ce qu'on peut l'utiliser pour avoir l'air totalement débile en société ? C'est un jeu d'enfants, que tonton Brain va se faire un plaisir de vous expliquer par le menu.

Contrairement à l'habitude qu'on a en Occident, le binaire, ça se lit de droite à gauche, et non de gauche à droite. On note donc dans ce sens-là : <---
Après 1, il y a 2 (double de 1). Après 2, il y a 4 (double de 2). Après 4, il y a 8 (double de 4)... puis 16... puis 32, etc. Et vu que tout le monde connaît le binaire en tant que langage machine (SA VEU DIRE KI EST UTILISER PAR LES ORDI LOL), au passage, ça permet tout de suite de comprendre pourquoi tous les composants informatiques sont toujours en multiples de 2 ("des barrettes de 16 Go de RAM", "des disques durs de 512 Gigas" et tutti quanti - je vous avais prévenus qu'à la base, c'est quand même un truc de bons geeks, hein). Alors vous allez demander : OK, mais comment on fait pour les chiffres qui manquent ? Genre 3 ? Ou 7 ? Ou 25 ??? Hé bien c'est là qu'arrivent les additions : en additionnant des puissances de 2, on obtient tous les entiers qu'on veut. Oui oui. Ça veut dire tous les chiffres normaux qu'on utilise tout le temps.
3  ? C'est simplement 2+1.
7 ? C'est simplement 4+2+1.
25 ? C'est 16+8+1.
Etc. etc. 

C'est bon, c'est bon, on a fait le plus dur.

Maintenant, comment on retranscrit tout ce foutoir sur nos mains ? Bah, suffit de mater ses doigts. Regardez vos mains, face à vous. Ce que vous voyez correspond à ceci :
de-face_1
Donc pour une personne en face de vous, c'est pratique : elle voit tout dans l'ordre naturel des chiffres, sur les mains que vous lui présentez. C'est-à-dire ceci :
de-dos_1
En binaire manuel, on fait ainsi correspondre les 0 et les 1 (= actif ou inactif) des ordinateurs à des doigts repliés ou dépliés. Ne comptent que les doigts montrés, évidemment. Un doigt replié = zéro ( = chiffre qu'on n'utilise pas). Donc si vous montrez uniquement le pouce droit à quelqu'un, vous lui dites : 1 (parce que vous lui dites 0 avec tous les autres doigts repliés, qui donc "n'existent pas"). Si vous lui montrez l'index gauche, vous lui dites : 256. Si de la main droite, vous lui faites les cornes du grand méchant diable du rock'n'roll (index + auriculaire), vous lui dites : 16+2=18. C'est super. Vous lui dites 18. Et si vous lui faites un bon gros doigt... that's it. Vous lui dites soit 4, soit 128, en fonction de si vous êtes gaucher ou droitier. Bravo.


rockhandMais oui, 18 à vous aussi, cher ami.

Un double fuck des familles ? Rien de vulgaire ! Enfin sauf si vous êtes en train d'indiquer à votre interlocuteur que vous avez 132 fois fait l'amour avec sa maman (128 + 4). Et enfin, si vous lui montrez tous vos doigts des deux mains... Ben on additionne tout (1+2+4+8+16+32+64+128+256+512), ce qui nous donne 1023. Car oui, avec seulement deux mains, on peut compter sur ses doigts jusqu'à 1023 grâce au binaire. ALLEZ LÀ. C KDO.

Maintenant que vous avez fait semblant de comprendre comment ça marche, il est facile de décrypter enfin ce que signifient véritablement les gestes des rappeurs, qui sont, comme chacun sait, des petits génies des maths déguisés en auteurs-compositeurs doux et sensibles aux textes profonds et ciselés.


JUL
jul512+256+128+4+2+1 = 903

C'est évident. La réussite sociale de Jul tient dans ce qu'il nous affiche crânement : malgré ses 903 heures de colle tout au long de son éphémère vie scolaire*, Jul est disque de diamant. Insolent, il nous le rappelle sur chaque photoshoot. Mais peut-être qu'il nous parle de son objectif caché : atteindre un jour les 903 mots de vocabulaire ? Nul ne sait, et ne saura sans aucun doute jamais, malgré les 903 albums qu'il prépare encore pour le bon peuple de Fran... OMG ! ON A TROUVÉ.
Ne soyons pas mauvaise langue - il a quand même fait 11 trimestres. Seul problème : tous de la même classe :-(

LES RAPPEURS WEST COAST (Tupac, Snoop & co.)
Tupac
16+8+4+2 = 30

Maintenant que vous savez, à vous les conspirationnistes. 30, oui, mais 30 quoi ? Est-ce un conseil de santé complètement disruptif que cherchent à nous communiquer les Afro-Américains de Californie tout de bleu ou de rouge vêtus : 30 fruits et légumes par jour ? Cherchent-ils, par devoir de mémoire, à nous rappeler à chaque fois que Tupac a été assasiné de 30 balles (qui lui, l'avait prévu, cf. ci-dessus) ? Ou se gaussent-ils de nous en révélant que leurs Rolex clinquantes ne leur ont coûté, en réalité, que 30 centimes (bon plan) ? Ou enfin, cherchent-ils à appâter le chaland en affirmant que c'est le gramme qu'ils font à 30 dollars (bien meilleur plan) ?

BOOBA

b2016+4+2 = 22

En réalité, Bédeuzo est un type old-school au langage clair et concis : "22, v'là les flics" est sa locution préférée. Par une attention de tous les instants à son environnement, il se monte ainsi plus clairvoyant que Frédéric Beigbeder en 2008. Et lorsqu'on le surprend en compagnie de personnes aussi bien éduquées que Karim Benzena, le message est encore plus net : planquez le matos.

KAARIS
kaaris
512+128+4+1 = 645

Euh. De là à dire qu'il revendique avoir eu en scrèd' 645 fois des relations sexuelles avec Gradur (doigts qui se croisent virilement, amitié indéfectible, diamètre des index...), il y a quand même un pas conséquent, mais pas totalement à exclure. Une piste interprétative que nous laissons de bon coeur aux exégètes de hip et de hop inscrits aux notifications de Booska-P.

MIGOS

MigosChez les Migos, il y a profusion de signes, et les fans ne savent plus où donner du cerveau. Mais il y en a un qui a retenu notre attention ici : 16+1+2 = 19

Soit ils cherchent à téléphoner-maison et ils ne savent pas où mettre le pouce (ça peut s'avérer un problème sur certains combinés trop encombrants, effectivement), soit ils voudraient nous faire croire qu'ils se sont fait arrêter 19 fois et sont 19 fois ressortis libres, les gredinous. Mais nous, on la connaît, la vérité ! Légendes urbaines que tout cela, la réalité est plus prosaïque : Quavo cherche à nous rappeler qu'il ne faut pas trop en demander à son estomac. Un jour, il s'est resservi 19 fois de la religieuse au chocolat à un gala de bienfaisance. Ensuite, il a eu la diarrhée pendant 19 heures d'affilée. Depuis, il conjure le sort dès qu'il est invité quelque part. C'est son vade retro à lui, quoi, et on le comprend. Quant à Offset, lui, il se fout ouvertement de la gueule de son cousin : il a repris tout autant du dessert le même jour, et il n'a rien eu. Zéro. Nib. Même pas besoin d'aller pisser, tiens. Quel frimeur.

NICOLAS SARKOZY 

sarko16+2 = 18

50 millions d'euros, le prétendu financement lybien de sa campagne ? Ah ah ah. Il nous a bien eus. C'était 18 fois plus, mon p'tit père.  Soit 900 millions d'euros. Jamais il rendra l'argent, t'entends, JAMAIS. Sauf si... bon, allez, il veut bien faire un effort : il "envisagera de prendre en compte les demandes des Français" s'ils veulent bien le réélire 18 fois.