terreplatevignette

Début mai, se tenait la première Flat Earth Convention britannique. Plus de 200 personnes ont convergé vers un hôtel de Birmingham, réunis par la conviction que la Terre était plate, et que la NASA, les élites et les meRdias nous mentaient. Durant la conférence, ces courageux lanceurs d’alerte ont rétabli la Vérité dissimulée aux citoyens lambdas. Et les révélations sont alarmantes : la gravité, notamment, n’est qu’une chimère. Un participant a assuré qu’il avait réfuté la "théorie" du mouvement planétaire et plusieurs siècles d’avancées scientifiques simplement en trackant les mouvements de la lune dans son jardin avec un smartphone. 

Selon lui, la seule raison pour laquelle nous restons collés au sol est l’électromagnétisme - car oui, la Terre est une porte de frigo géante. Pour un autre, c’est l’Australie qui n’existe pas. Prenez ça dans les dents lecteurs australiens (ou plutôt, devrais-je dire, les ACTEURS RÉMUNÉRÉS) : votre pays n’est qu’un vaste mensonge visant à dissimuler un génocide perpétré par les Anglais. Et vous, les backpackers qui pensez naïvement avoir passé une année sabbatique en Océanie, nous sommes au regret de vous annoncer que vous avez été dupés. Après avoir volé en cercle durant plusieurs heures, votre avion vous a déposé en Amérique du Sud où des comédiens prétendent habiter un continent imaginaire. Car le crime profite aussi aux compagnies aériennes qui surfacturent les billets...

N’en déplaise aux mauvaises langues, cela fait longtemps que les “flat earthers” ont abandonné leurs vieilles croyances absurdes et irrationnelles. Exemple : ils ne pensent plus que le disque terrestre repose sur le dos d’une tortue géante, mais sur sept grands piliers spatiaux. C'est vrai que c'est nettement plus censé.

Capture d’écran 2018-05-10 à 11.02.13

Exit aussi les peurs superstitieuses d’antan : il est impossible de tomber du bord de la Terre. Lorsque des marins atteignent le bord du monde, ils se retrouvent pris dans une espèce de vortex spatio-temporel qui les transporte de l’autre côté du monde. Ce phénomène a logiquement été baptisé “l’Effet PacMan”.

Mais si cette assemblée a bien prouvé quelque chose, c’est que le mouvement n’est pas prêt de s'arrêter. Comme l’ont analysé les organisateurs, il devient de plus en plus populaire à mesure que la défiance envers les gouvernements augmente. A ce train-là, gageons que la moitié de la population sera convaincue que la Terre tourne sur un hand spinner cosmique d'ici 2020.

(Source, Source)