lerireVous connaissiez peut-être la phrénologie, pseudo-science selon laquelle on croyait déterminer le caractère de quelqu’un en auscultant la forme de son crâne. Cette planche parue en 1901 proposait, elle, une méthode scientifique révolutionnaire pour deviner l’origine d'une femme : la géométrie de son cul. Si les derrières des roumaines et des espagnoles avaient fière allure, les fesses anglaises faisaient peine à voir. Attention, faux-ami, la française semblait être réputée pour son séant pentagonal et non hexagonal.  Rassurez-vous, il ne s'agit pas d'une véritable étude médicale mais d'une caricature dans le journal satirique parisien Le Rire, la publication lol-mdr la plus populaire en France avant la Grande Guerre. Il n'est donc pas prouvé que votre arrière-arrière-arrière-grand-mère avait un popotin aussi chelou. Par contre, on dirait bien que ces messieurs de la Belle Epoque, période où Paris attirait déjà des flopées de touristes bourgeois, fantasmaient sec devant l’arrivée de femmes venues des quatre coins de l’Europe...