«1 cachet le matin, un cachet le soir», m'avait prescrit le gentil médecin du bien-être avant mon départ pour ces terres hostiles. «Avec ça, vous trouverez la force pour ne pas succomber aux assauts de Satan.» Ainsi je suis parti, l'âme remplie de joie, voyant le monde extérieur comme une immense collection des Belles photos de créations animées Chrystelle F. .

JOUR 1. JEUDI 16 NOVEMBRE

ILLU-1L'ensemble du festival se tiendra donc dans ce magnifique théâtre à Villefranche.

ILLU-2Je fais une petite dépression mais tout va bien. Vraiment bien. Cette première soirée est plutôt axée sur un prog' chanson française chicos, j'ai tellement hâte. Avant les concerts, je rencontre un photographe sympa au catering.   

ILLU-3Il me propose de goûter avec lui le nectar du pays. C'est avec bien-être que je lui réponds :

ILLU3aVite, vite, les amis, il faut se dépêcher pour ne pas rater les artistes !

J'assiste tout d'abord à la musique de :

ILLU 4Le public est ravi.

ILLU 5Puis vient :

ILLU 6et enfin :

ILLU 7Après la soirée, je décide de rencontrer Eddy de Pretto pour lui poser des questions.

ILLU 8Bonjour Eddy, comment vois-tu cette nouvelle scène émergente française dont tu fais partie ?
Je la vois hyper éclectique, riche. Voilà, on est à la croisée de quelque chose, au pont de quelque chose. On en vient à mélanger et tester les styles, sans gêne et avec une certaine facilité.

Le mot qui revient souvent lorsque l'on parle de ta musique, c'est celui de «déconstruction». Déconstruction de la virilité, des discours machistes, des codes musicaux...
Pour moi, cette déconstruction, elle est tellement naturelle, ça rentre tellement dans toutes mes interrogations depuis hyper-longtemps. Toutes les choses qui sont acquises, moulées, codifiées, je les prends à contrepied et je les amène là où on ne les attend pas. C'est toute cette recherche que j'aime faire,  même dans ma vie privée. Remettre en question les évidences, les analyser, de manière un peu outrancière, et dépasser tout ce qui est un peu rangé, un peu assumé dans les mœurs.

Comment expliques-tu la bonne réception de ton morceau KID ?
Il arrive dans un moment où il y a des révolutions partout, notamment chez les femmes avec ces histoires de harcèlement. Elle sont clairement en train de faire leur révolution, et ce qui serait intéressant aujourd'hui, ce serait de voir une révolution masculine. Nous aussi, on est dans un moule et inconsciemment, on est fait pour être comme on devrait être, comment on nous attend. Je trouve que les hommes sont assez timides là-dessus en ce moment. Pourquoi  le morceau a été bien accueilli ? Parce que je suis un peu le pionnier dans ce message un peu décomplexé sur la virilité masculine.

Pourquoi avoir repris un morceau de Jul sur Konbini ?
On m'avait demandé une reprise et j'avais pensé à Jul parce que je l'avais vu sur scène aux Victoires de la Musique, et il avait chanté justement cette chanson, Je ne suis pas fou. Et encore une fois, ça rejoint un peu le thème dont on parle. Ce mec représente pour le coup énormément les codes virils, avec ses lives où il est en moto-cross, etc... Et pourtant, cette chanson, il la chante juste micro/voix, «je ne suis pas fou, je suis comme tout le monde, j'ai des défauts, des atouts», au premier degré, hyper-sensible, fragile, avec de l'auto-tune - cette chanson elle m'a grave touché, c'est allé directement où il fallait aller. Du coup, j'ai trouvé cette chanson magnifique et j'ai voulu la reprendre en piano-voix. C'était vraiment une histoire de ressenti pour le coup.

Sur ces bonnes paroles pleines d'espoir, je m'en vais me coucher à 23h45.

JOUR 2. VENDREDI 17 NOVEMBRE

Le vendredi soir, c'est la fête des jeunes.  Il y a plein de groupes qui ont la patate sur scène, comme :
ILLU 10

ou encore :
ILLU 11ou encore :
ILLU 12

Après la fête, les Las Aves goutent le vin nouveau.

ILLU 13Moi, toujours dans ma joie de dépressif : ILLU3aAvant de rentrer à l'hôtel, j'ai l'immense plaisir de passer un moment avec Alain Moreau, le directeur du festival.

ILLU 14Bonjour. Pouvez-vous nous présenter le festival Nouvelles Voix en Beaujolais ?
C'est un festival qui défend la jeune création dans le domaine des musiques actuelles dans toutes ses esthétiques. On a commencé par la chanson, et on est aujourd'hui ouvert sur le rap, l'électro... Donc on fait le grand écart en quelque sorte. On cherche à défendre ceux qui créent aujourd'hui dans cet univers très large des musiques actuelles. Depuis combien d'années existe ce festival ? C'est la 13ème édition, il a été créé en 2005 avec des artistes comme Camille.

Parmi les artistes que vous avez programmés, lesquels sont devenus des stars ?
Il y en a un certain nombre qui effectivement sont arrivés ici de façon modeste et qui sont devenus des artistes internationaux. Je pense à Stromae, Woodkid, Christine and The Queens, Fauve - beaucoup sont passés par les Nouvelles Voix. D'ailleurs, maintenant, on ne pourrait plus payer leur cachet... On a très modestement contribué à leur notoriété.

Merci Président. Il est très tard, 23h52, il est grand TEMPS pour moi d'aller au lit. 

JOUR 3. SAMEDI 18 NOVEMBREILLU 15Un immense feu d'artifice est prévu en ce soir de fièvre régionale.

15aSur scène, les encore un peu jeunes :
ILLU 16Les sexy :

ILLU 17et les Australiens :

ILLU 18

Avec vigueur et motivation, je glisse le pied dans la porte de la loge d'Agar Agar, j'ai tellement envie de les interviewer. ILLU 19

Bonjour Clara (je ne sais pas qui est le jeune homme à côté, mais il est très gentil. La deuxième moitié du duo n'est pas là), pourquoi tu avais une écharpe du P.S.G autour du cou lors du concert ? C'était de la provoc' ?
Non, pas du tout. Je kiffe trop. Je ne suis trop pas pour le PSG, je m'en bats les couilles, sauf que j'adore aller voir des matchs, ça me fait tellement d'effet que des fois, j'ai envie de pleurer. En fait, j'ai l'impression d'aller voir un spectacle de danse, je regarde ça avec des yeux très, très vagues, un peu comme toi. Tu fixes, tu regardes rien, et du coup tu ne vois que des mouvements, c'est tellement beau. La pelouse est magnifique, c'est verdoyant. Y'a des couleurs, les gens sont motivés, en fait les gens pourraient mourir pour ça, pour une absurdité absolue en plus.

Tu connais le Valium ?
Non. Par contre j'aime bien le Xanax. En mode c'est un truc qui te détend et qui te met un peu 'ienb. Le Valium, c'est ce qu'il y a dans les ballons non ? 

Tu te sens bien comme étiquetée «nouvelle scène française» ?
Les étiquettes, c'est toujours difficile. Mais oui, on fait partie de la «nouvelle scène émergente française», mais si ça se trouve, notre prochain album va faire gerber tout le monde, et on va disparaître. Si jamais on fait un flop, j'aurais tellement donné de moi-même qu'en fait c'est pas grave.

Qu'est-ce qu'on peut te souhaiter ?
Mon rêve, c'est d'être une batteuse professionnelle. On a regardé le match de foot (le P.S.G a gagné 4-1 contre Nantes), on a ramené les Parcels, on a foutu l'écharpe au batteur, tout le monde l'embrouillait, il ne comprenait rien.  Il y avait une bonne playlist au bar, genre «Toucher la chatte à la voisine». Et la vallée de Dana à la fin.

Les yeux plein d'étoiles, je rentre à mon hôtel. Il est 1 heure du matin, j'ai quasiment fait un after. 

JOUR 4. DIMANCHE 19 NOVEMBRE

Il est temps pour moi de rentrer à Paris. Le Président, pour me dire au revoir, se lance dans une belle imitation de Léo Ferré.
ILLU 20Mais avant de partir, une question me taraude.

Président, président, vous ne trouvez quand même pas que sans faire de généralités, il y a quand même une étrange odeur qui se dégage de le jeune musique française... Une odeur qui ressemblerait à quelque chose proche du seum ?
Oui, ce festival est joyeux, je vois une mélancolie s'installer aussi, comme si l'on traînait un mal de société.  Et en effet, il y a beaucoup de spleen, du vague à l'âme, il y a comme un regard un peu désabusé sur le monde d'aujourd'hui. C'est quelque chose que je ressens très, très fort.

Ok, c'est bien ce qu'il me semblait.
ILLU 21