COKEVIGNETTE

Nous sommes à l’été 1980. L’humoriste Richard Pryor (le principal rival d’Eddy Murphy) freebase de la poudre et s’envoie en l’air : de cette défonce mémorable, il tirera le film culte Richard Pryor : Live on the Sunset Strip, où on peut le voir discourir tranquillement sur la drogue. En 1981, c’est au tour de la comédie fantastique Modern Problems de rendre hommage à la chnouff avec une scène mythique où Chevy Chase utilise ses pouvoirs de télékinésie pour s’en mettre plein le pif. Mais l’âge d’or de la cocaïne au cinéma atteint son pinacle avec Scarface de Brian de Palma, et le fameux passage où Al Pacino s’étale dans les montagnes blanches étalées sur son bureau. A l’époque, il régnait le sentiment qu’après la beuh, la coke serait la prochaine substance illégale à devenir socialement acceptable - la rumeur voulait même qu’elle n’était pas addictive.

L’un des signes les plus marquants de cet air du temps est l’émergence de petits guides illustrés pour consommer sa dope. Bons conseils pour la préparer, études comparatives des différentes cuillères pour la sniffer, infos utiles sur sa provenance et ses réseaux de distribution - voici quelques extraits de ces livres rares, qui ont aujourd’hui atteint des prix exorbitants sur les Internets.

cocaine

cocaine2

COKE

COKE2

COKE3

cocaine5

cocaine6

cocaine7

cocaine3

cocaine4

(Source)