1. L'automobiliste
Généralement l'automobiliste est doté d'un 4x4 rutilant immatriculé dans le 92 mais attention, pas toujours (fonctionne aussi avec une Twingo couleur crème). Il n'a aucun respect pour vous car vous être l'allégorie roulante de tout ce qu'il déteste : un écologiste, une personne peu menacée par l'obésité morbide, quelqu'un qui ne subit pas les encombrements de 18h, un ami d’Anne Hidalgo, un dopé, un chômeur en balade... À cause de vous il y a des pistes cyclables partout qui font des bouchons sur son itinéraire Gif-sur-Yvette - Havre-Caumartin, et en plus, il a l'impression que vous le narguez quand vous passez au feu rouge. Il n'a donc aucune raison objective de ne pas ouvrir sa portière quand vous arrivez ou de vous laisser la priorité quand il veut tourner à droite alors que vous filez tout droit. Si le meurtre n'était pas pénalement répréhensible, il vous roulerait dessus avec délectation.
Comment l'empêcher de nuire : Faites lui croire que vous avez voté Fillon, que vous arrosez vos céréales de kérosène le matin et que vous travaillez dans la finance. Dans un état de confusion mentale avancée, votre interlocuteur sera obligé de revoir ses préjugés et vous considérera davantage comme l’un des siens.

ezgif.com-crop

2. Le taxi
Le taxi est un automobiliste avec un upgrade au niveau du vice. Notamment car il a accès aux couloirs de bus sur lesquels vous êtes autorisé à cheminer. Son pouvoir de nuisance est donc 23% plus élevé qu'un conducteur standard. Comme il roule toute la journée et qu'il a probablement trop joué à GTA, il a tendance à penser qu'il gagne des points s'il vous renverse. Il n'hésite donc pas à vous frôler en vous fixant dans les yeux et trouve très amusant de vous coller des frayeurs comme quand quelqu'un vous tape sur l'épaule alors que vous avez vos écouteurs. En somme, il joue avec vos nerfs parce qu'il s'ennuie et que, reconnaissons le, c'est rigolo une chute, ça fait de l'animation dans la journée.
Comment l'empêcher de nuire : branchez le sur Rire et Chansons. Avec au moins 4 diffusions quotidiennes des meilleurs sketchs de Chevallier et Laspalès, il devrait bénéficier de suffisamment d'amusement pour ne plus jouer avec votre vie.

3. Le piéton
Le piéton est un ennemi fourbe car le piéton est doux, inoffensif, silencieux, il ne pollue pas, il est naïf, il est poète... C'est en fait la version lente de vous même. D'ailleurs en soi il n'a rien contre vous mais il ne peut pas s'empêcher de débouler hors des passages cloutés, de traverser sans regarder ou de rester planté sur la piste cyclable tel un plot. Et ce doux rêveur représente un danger bien réel quand il vous oblige à piler, entraînant inévitablement un soleil suivi d'une fracture de la clavicule. Sachant que lui, au pire, s'en tirera généralement avec un bleu sur le tibia qui fera bien pour illustrer cette cocasse anecdote.
Comment l'empêcher de nuire : descendez de votre fière monture, prenez le dans vos bras avec amour et expliquez lui avec des mots simples que vous êtes pareils, des frères de bitume quoi. Faites lui comprendre grâce à tous les outils de la communication non violente que s'il pouvait juste regarder une fois à gauche, une fois à droite avant de s'engager, le monde serait un endroit encore plus beau.

giphy (3)

4. Le livreur
Le livreur est pressé, il travaille lui, il n'a pas le temps pour vos conneries. Comme il sillonne tout le jour durant votre ville lumière, il se sent comme à la maison et n'en a strictement rien à foutre de se garer sur la piste cyclable vous obligeant ainsi à monter sur le trottoir et à probablement percuter un piéton (voir plus haut). Si vous lui faites la moindre remarque il vous en collera une, bien conscient d’avoir développé des bras plus gros que les vôtres à force de décharger son véhicule.
Comment l'empêcher de nuire : votre masse musculaire étant proche de celle d'un lombric, utilisez votre intelligence boostée par les endorphine secrétées pendant l'effort pour lui dire simplement qu'il est un chic type mal considéré. Résultat : pris de sympathie pour les cyclistes, il préférera dorénavant bloquer toute la rue plutôt que votre petite voie personnelle.

giphy (31)

5. Le bus
Le bus est un mastodonte handicapé qui n'a pas spécialement envie de vous emboutir mais qui est bourré d'angles morts et manoeuvre avec l'élégance d'un pachyderme en plein AVC. Sachant qu'avec la pression d'1/5 de roue, il peut vous envoyer au funérarium le plus proche, il est vraiment utile de savoir anticiper ses mouvements.
Comment l'empêcher de nuire : pour le bien de la communauté, jetez-vous délibérément sous ses roues et traumatisez le chauffeur une bonne fois pour toute. Se sentant responsable de votre décès, il regardera dorénavant deux fois dans ses rétros avant de démarrer n'importe comment. Un petit sacrifice pour vous mais une grande avancée pour la communauté, ne soyez pas égoïste.

giphy-downsized-large

6. Le scooter
Le scooter, c'est un peu la version de vous qui a réussi : il va plus vite, coûte plus cher et ne ressemble pas à un rat détrempé en cas d'entrées maritimes. En revanche, c'est aussi un vrai connard qui a tué le respect quand il a commencé à circuler sur les voies cyclables pour remonter les files de bagnoles formant des encombrements. Non content de vous doubler comme un malpropre sur votre terrain, il vous envoie au visage ses gaz d'échappement pour vous rappeler à quel point il méprise votre effort.
Comment l'empêcher de nuire : Vous bénéficiez ici d’un grand avantage : le scooter est au moins aussi détesté que vous. Pointez-le du doigt en poussant des cris aigus et scandalisés (méthode Actors Studio). Acculé par la vindicte populaire, il finira par céder, tout humilié dans son petit casque embué de larmes.

giphy (32)

7. La faune
Le saviez-vous ? Le pigeon a peu de prédateurs connus. Sa faculté à changer sa trajectoire de vol en un instant décourage même aigles et faucons.
Ceci n'est cependant pas valable pour le pigeon urbain qui a perdu toute dignité il y a déjà plusieurs décennies (une alimentation trop grasse serait en cause, selon plusieurs études scientifiques). Il peut arriver que ce débile volant vienne vous percuter violemment le visage alors que vous roulez en sa direction, tel un kamikaze délabré. Sans parler du fait que ce noble oiseau chie sur le respect à chaque fois qu’il refuse de bouger alors que vous arrivez à sa hauteur. Combien de fois avez-vous dû vous arrêter pour laisser passer un volatile en confiance ? Beaucoup trop.
Comment l'empêcher de nuire : apprenez à manier l’arc en mouvement tel un Legolas à roulettes. Vous pourrez même en profiter pour faire des économies sur le poulet rôti du dimanche pour peu que votre estomac soit suffisamment robuste.

source (1)

8. Le cycliste
Comme l’a dit un jour un vendeur éclairé du rayon cycles du Décathlon de Vesoul le 9 mars 1992 : le cycliste est un loup pour le cycliste.
Quoi de pire qu’un type tout lent en Vélib' devant vous, ou pire, à contre-sens sur la piste cyclable ? Quoi de plus pénible qu’un abruti équipé intégral avec pédales automatiques et tout le bordel qui s’impatiente de votre allure ?
Quoi de plus horrible que l’infâme troupeau de gnous roulants prêt à tuer pour être en première position au feu rouge ?
Qui mérite plus d’être écartelé vivant que ce type qui vit mal le fait que vous l’ayez doublé et qui donne tout pour vous re-dépasser dans les 3 minutes suivantes ?
Comment l'empêcher de nuire : Rédigez un code de bonne conduite du cycliste amical et distribuez le gratuitement dans les magasins bio de votre agglomération, puis créez une page Facebook pour fédérer votre communauté autour d’un projet commun win-win.

Merci d’avoir suivi ce classement, nous revenons très vite avec une typologie des ennemis des cyclistes combinés (le livreur à vélo, la moto-taxi, le piéton se rendant à une crémaillère à thème déguisé en pigeon etc…).