Capture d’écran 2017-07-13 à 16.46.07

Une comète grande comme l’Himalaya ? Une canicule de 100 000 ans ? Des services sociaux toujours en grève ? Personne ne sait vraiment comment les dinosaures ont disparu puisque les dernières personnes a avoir connu le cétacé (Jeanne Calment, Serge Lama, Nuttea) ne parlent plus dans les médias et nous laissent perdus, pantois, abandonnés dans une jungle où les hypothèses les plus alambiquées se superposent dans une grande partouze baveuse et illisible. Et vas-y que je te pousse une petite théorie par-ci… Dégoutant.  

C’est dans ce marécage scientifique insupportable pour un pays comme la France qui se prétend tout de même en 2017 que Félix Kerjean, courageux auteur de bande-dessinée, vient rétablir la vérité vraie, enfin. Les dinosaures ont été exterminés par les nazis. Mine anti-T-rex, barbecue de centrosaurus, corrida de stegosaure, bébés triceratops torturés à la lave : tout est raconté dans Jurassic Reich, un poignant ouvrage qui tente à chaque page de battre le record du point Godwin le plus cruel jamais atteint par l’homme, le nazi, le dinosaure et Félix Kerjean. Ça ne se lit pas (il n’y a pas de texte), ça se déguste en pleurant.

Capture d’écran 2017-07-13 à 16.42.20_1

reich0

Jurassik Reich, sorti chez Super Loto éditions, est le premier album de Félix Kerjean, un homme dont le nom sonne breton : soit le centre du monde avant cette maudite Pangée… Vous pouvez en lire un extrait ici.

BL.