Bruno Gaccio - Homo politicus mediaticus

Quand on échange des mails avec Bruno Gaccio pour préparer cette interview, chaque missive affiche «Nono» dans notre boîte de réception. En signature, un «envoyé de mon boulet électronique», qu'on imagine sincère. D'ailleurs, il n'y a pas de posture chez Nono. Il a des certitudes, mais ne cherche pas à convaincre et peut donc se permettre un peu d'autodérision. Ce qu'on aurait appelé de l'esprit dans certains salons.